jeudi 17 mars 2016

Présidentielle 2017. Sondage: Juppé plutôt que Macron comme candidat de l’axe central

Alain Juppé & Emmanuel Macron
Emmanuel Macron est-il victime d’un petit trou d’air politique en ce moment avec les difficultés rencontrés par la refonte du code du travail, les recadrages de François Hollande et de Manuel Valls ainsi que les critiques venues d’un peu partout de la Gauche et alors que la Droite, sentant le danger, s’est mise à le critiquer de manière beaucoup plus agressive?
Toujours est-il qu’un sondage IFOP pour Sud radio révèle que s’il se présentait à l’élection présidentielle, il serait battu dès le premier tour par Alain Juppé (14% contre 32%) mais aussi, sans doute, par Nicolas Sarkozy (17% contre 19%) qui retrouveraient, tous deux, Marine Le Pen au second tour.
Dans le cas de la présence de Juppé, il serait même devancé par Jean-Luc Mélenchon (14% contre 15%) alors que dans le cas de la présence de Sarkozy, il devance ce même Mélenchon (17% contre 14%) ainsi que François Bayrou (à11%).
Ce qui est également intéressant dans ce sondage, c’est la répartition des voix d’Alain Juppé et de Manuel Macron par rapport aux votes de leurs électeurs possibles lors de la présidentielle de 2012.
Alain Juppé récupère ainsi 29% des électeurs de François Hollande, 58% de ceux de François Bayrou et 65% de ceux de Nicolas Sarkozy.
Manuel Macron, quant à lui, ne récupère que 35% des électeurs d’Hollande, 17% de ceux de Bayrou et 12% de ceux de Sarkozy.
Dans la compétition pour occuper la place de leader de l’axe central (qui va des réformistes de droite aux sociaux réformistes de gauche en passant par les libéraux sociaux du Centre), Alain Juppé est donc nettement en tête par rapport à Emmanuel Macron.
A noter que dans les baromètres concernant les politiques, Emmanuel Macron est en plus ou moins léger recul dans celui du Figaro magazine (de 4 points), dans celui de Paris Match-Sud radio (de 2 points) mais est stable dans celui de Metronews-LCI et gagne un point dans celui des Echos-Radio classique.
De son côté, Alain Juppé est en recul dans celui du Figaro magazine (de 5 points), dans celui de Paris Match-Sud radio (de 6 points) et dans celui de Metronews-LCI (d’1 point) et stable dans celui des Echos-Radio classique.
Pour autant, cela ne l’empêche pas de demeurer en tête dans toutes ces enquêtes d’opinion.
(Sondage IFOP du 11 au 14 mars 2016 par internet auprès d’un échantillon de 1026 personnes de plus de 18 ans représentatif de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points)



A lire aussi:



Aucun commentaire: