lundi 25 juillet 2016

Présidentielle USA 2016. Convention démocrate: créer une dynamique pour Clinton

Tim Kaine & Hillary Clinton
Alors que va débuter ce soir la Convention démocrate à Philadelphie qui va introniser le ticket Hillary Clinton-Tim Kaine pour la présidentielle du 8 novembre, il semble bien qu’une dynamique s’est faite, du côté républicain en faveur de Donald Trump.
Aussi étonnant que cela puisse paraître, plusieurs sondages le donnent gagnant (néanmoins tous dans les marges d’erreur) et certains «sondages des sondages» (voir ci-dessous), également.
Bien entendu, chaque convention, qu’elle soit démocrate ou républicaine, booste les scores des candidats du parti en question.
Pourtant, on avait assisté à un quasi-fiasco de Trump lors de la Convention républicaine qui s’est tenue la semaine dernière à Cleveland (Ohio) avec les histoires de plagiat de sa femme, le refus de Ted Cruz de le soutenir, les batailles de chiffonniers entre ses fans et ses adversaires, etc.
Ce qui est inquiétant, c’est que si Trump, jusqu’à présent, pouvait coller Clinton dans les sondages, voire la dépasser de peu, son score demeurait assez bas.
Les spécialistes des enquêtes d’opinion expliquaient que c’était plutôt le score d’Hillary Clinton qui était anormalement bas et que le soutien de Bernie Sanders, son opposant durant la primaire démocrate ainsi que la convention de Philadelphie lui permettrait de créer sa dynamique.
La convention n’a pas eu lieu, bien sûr, mais Sanders a bien apporté son soutien à Clinton.
Or, deux sondages donnent Trump vainqueur avec des pourcentages élevés (48% pour l’un et 51% pour l’autre).
Cela pourrait signifier, si cette tendance se confirme, qu’il peut mordre dans l’électorat modéré des «independents», voire dans celui des démocrates.
C’est trop tôt pour le dire et nous avons déjà dit ici tout le mal qu’il fallait penser des instituts de sondage américains dont le sérieux de certains laisse beaucoup à désirer.
De même, les sondages d’avant le premier débat télévisé sont rarement fiables quant au résultat final.
Evidemment, aucun sondage n’est sorti pour l’instant après qu’Hillary Clinton ait choisi le centriste de Virginie, Tim Kaine, comme son colistier.
Celui-ci a donné un discours très bien architecturé lors de sa première apparition avec la candidate démocrate à Miami (Floride).
Il a montré qu’il avait les convictions et le fond d’un centriste progressiste ainsi que d’un homme qui n’avait pas peu du combat.
Son discours a été un contraste saisissant avec celui, d’une platitude extrême, du colistier de Donald Trump, Mike Pence, le gouverneur de l’Indiana.
Il lui reste à confirmer à Philadelphie et à montrer à la gauche du parti qu’elle peut lui faire confiance.

Sondages des sondages au 25 juillet 2016
Donald Trump fait une percée

Clinton
Trump
Ecart
Election projection
44,5%
42,4%
Clinton 2,1
Five Thirty Eight (1)
40,3 %
41,1%
Trump 0,8
Huffington Post
42,4%
41,7%
Clinton 0,7
New York Times
42,1%
41,8%
Clinton 0,3
Polltracker
42,9%
44,5%
Trump 1,6
Pure Polling
43,5%
40,8%
Clinton 2,7
Real Clear Politics
43,9%
44,1%
Trump 0,2
270 to win (1) (2)
43,2%
42,3%
Clinton 0,9
(1) Prend en compte 3 candidatures (+ Gary Johnson – Libertarian party)
(2) Prend en compte un mois de sondage alors que les autres prennent
en compte autour de 15 jours de sondages


Alexandre Vatimbella avec l’équipe du CREC



Présidentielle USA 2016

A lire aussi :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire