jeudi 13 octobre 2016

Présidentielle USA 2016. Trump veut décourager les électeurs modérés de voter Clinton

Après l’amoncellement d’ordures que charrie sa campagne, la dernière chance de Trump de gagner la présidentielle: faire en sorte que le plus grand nombre d’électeurs modérés de Clinton ne se rendent pas aux urnes, dégoûtés par une campagne sale et ordurière orchestrée par le candidat républicain et qui oblige le camp démocrate à réagir et entre ainsi dans son jeu…
Et pour cela, on s’allie avec tout et n’importe qui.
De Vladimir Poutine à Julian Assange en passant par un prêcheur d’extrême-droite qui compare Clinton à Satan, la preuve, «elle sent le soufre» comme Obama, des membres du Ku Klux Klan qui vantent son programme et un gouverneur du Maine qui souhaite voir au pouvoir l’autoritarisme de Trump, on prend tout ce qui passe sous la main.
Pendant que Poutine et Assange grâce aux hackers du gouvernement russe lui fournissent des minutions, il répète inlassablement qu’il mettra la candidate démocrate en prison s’il gagne, comme n’importe quel dictateur de ses opposants, et insulte tous les républicains qui se démarquent de ses positions ou qui ne voteront pas pour lui.
Et les dernières révélations du site internet Buzzfeed, du New York Times et d’autres médias sur les attouchements de Trump envers des femmes et de voyeurisme sur des adolescentes, sans parler de ses propos à une fillette sur le fait qu’il «sortirait avec elle dans dix ans» pourraient bien ne pas lui causer plus de préjudice que cela.
Elles pourraient même, en produisant l’effet inverse, participer à déferlement de boue que remue sans cesse le promoteur newyorkais dans un dernier effort pour détruire la démocratie républicaine, ses fondements et ses valeurs.
Car le voilà dans une sorte de moi ou le chaos, à moins que ce ne soit, plus sûrement, moi et le chaos…
En prenant la soi-disant partialité des médias en faveur de Clinton et le lâchage de l’establishment républicain, il a décidé que tout était permis.
Un comportement de la terre brûlée allié à ses mensonges, ses insultes, ses grossièretés et son inculture qui risque de produite un mélange détonnant pour les Etats-Unis mais également pour toutes les démocraties.
Pour l’instant, celui-ci a un effet salvateur, il perd tous les jours des points dans les sondages ainsi que des soutiens et en suscite de nouveaux pour la centriste Hillary Clinton.
Tandis que les sondages des sondages donnent à la candidate démocrate des avances importantes (voir ci-dessous), certaines enquêtes d’opinion la montrent en tête de 10 à 14 points.
Et tout ce que la planète comporte de personnes dignes et responsables croisent les doigts.

Sondages des sondages au 13 octobre 2016
Clinton s’envole

Clinton
Trump
Ecart
Election projection
48,6%
43,1%
Clinton 5,5
BBC
49,0%
40,0%
Clinton 9,0
Five Thirty Eight (1)
45,4 %
38,8%
Clinton 6,6
Huffington Post
48,8%
41,3%
Clinton 7,5
New York Times
45,0%
40,0%
Clinton 5,0
Polltracker TPM
45,4%
37,9%
Clinton 7,5
Real Clear Politics
48,0%
41,8%
Clinton 6,2
270 to win (1) (2)
49,4%
41,2%
Clinton 8,2
(1) Prend en compte 3 candidatures (+ Gary Johnson – Libertarian party)
(2) Prend en compte un mois de sondage alors que les autres prennent
en compte autour de 15 jours de sondages


Alexandre Vatimbella avec l’équipe du CREC



Présidentielle USA 2016

A lire aussi:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire