mercredi 28 juin 2017

Actualités du Centre. LREM, MoDem et UDI: professions de foi très centristes

La constitution des groupes politiques à l’Assemblée nationale ont eu lieu.
On compte ainsi sept groupes qui ont déposé la liste de leurs membres et apparentés:
- La république en marche (309 membres et 4 apparentés)
- Les républicains (95 membres et 5 apparentés)
- Mouvement démocrate (43 membres et 4 apparentés)
- Les constructifs (34 membres et 1 apparenté)
- Nouvelle gauche (28 membres et 3 apparentés)
- La France insoumise (17 membres)
- La gauche démocrate et républicaine (16 membres)
Comme c’est l’usage, chacun des groupes à établi sa profession de foi qui est une déclaration politique sur son orientation idéologique et ses objectifs durant la mandature qui s’ouvre.
Trois de ses déclarations peuvent être considérées comme centristes.
Ce sont celles des groupes de La République en marche, du Mouvement démocrate et de Les constructifs (nom choisi en définitive par les députés de Les républicains qui veulent travailler avec Macron ainsi que ceux de l’UDI).
Voici les extraits concernant leurs orientations et leurs ambitions politiques.

- Déclaration du groupe de La république en marche
Une conviction commune nous rassemble : dans un monde traversé par des mutations profondes, face à des défis d’une ampleur sans précédent, nous savons qu’il est possible de retrouver le chemin du progrès. 
(…)
Progressistes, nous voulons faire entrer notre pays dans le XXIème siècle. Refusant de céder au déclin, nous sommes déterminés à construire une France moderne, ouverte, résolument engagée dans les transitions écologique et numérique, fièrement européenne. Conscients des fractures, territoriales et sociales, et des inégalités qui minent notre société, nous porterons une attention particulière aux plus vulnérables pour que chacun trouve sa place dans la renaissance française à laquelle nous voulons nous atteler.
Progressistes, nous avons confiance en la société. Nous pensons que c’est en libérant les énergies et en favorisant le dialogue, le débat et la participation citoyenne que notre pays réussira, et que nous vivrons plus heureux ensemble. Progressistes, nous sommes des humanistes, dépositaires d’une ambition séculaire d’émancipation des individus. L’école, socle de la transmission des savoirs, est au cœur de notre projet.
(…)
Nous porterons l’exigence de probité de la vie publique. Fin des conflits d’intérêt, non-cumul des mandats, suppression du régime spécial de retraites des parlementaires : la grande loi rétablissant la confiance dans la vie démocratique sera le premier texte que nous aurons l’honneur de voter.
Nous rénoverons notre modèle social pour en finir avec le chômage de masse qui mine notre pays, et pour que chacun puisse s’émanciper grâce à son travail. Nous poursuivrons trois grands objectifs : libérer les initiatives des entreprises, protéger les individus, renforcer le dialogue économique et social.
Face à une menace inédite, nous assurerons la protection de la Nation en renforçant l’arsenal législatif qui permet de lutter contre le terrorisme, sur notre sol comme à l’extérieur de nos frontières, dans le respect de nos libertés publiques. 
Déterminés à maitriser la dépense publique et à garantir son efficacité, nous soutiendrons la volonté du gouvernement d’engager un grand plan d’investissement public. Ce plan contribuera à moderniser nos services publics et de santé, et à bâtir un nouveau modèle de croissance qui concilie transition écologique, performance économique et montée en compétences de la population.
Enfin, nous défendrons l’acquis essentiel que représente l’Union européenne, notre plus grande protection et l’un de nos meilleurs atouts dans la mondialisation.  Nous en sommes convaincus, le Parlement a un important rôle à jouer pour restaurer la confiance des citoyens dans l’Europe, et développer des liens plus étroits avec nos partenaires européens. Nous serons, à notre place, parmi les artisans de la refondation européenne.
(…)

- Déclaration du groupe du Mouvement Démocrate
En choisissant Emmanuel Macron, les Françaises et les Français ont d’abord choisi une alternance profonde et véritable.
(…)
(…) Relever les immenses défis qui nous sont lancés : recoudre le tissu d'une société fragmentée et divisée, réconcilier les valeurs de l'entreprise et de la solidarité, préserver les ressources et les grands équilibres de la planète, rendre force, imagination et dynamisme au projet européen .  
Humanisme, développement de l'état de droit, respect de la laïcité républicaine et de la liberté de conscience, indivisibilité des enjeux économiques et sociaux, recherche prioritaire de la paix civile et internationale, confiance en une Europe rassemblée : les  valeurs et les principes qui ont toujours été ceux du Centre sont pleinement pris en compte dans les objectifs du nouveau quinquennat. Ils le sont aussi dans le choix des méthodes : le dépassement des clivages, le refus de l’anathème, la préférence pour le respect, la bienveillance et le dialogue, l’alliance novatrice de la loi et du contrat. 
(…)
Les députés du Modem et apparentés veulent promouvoir une société libre et solidaire, soucieuse de réduire la fracture territoriale au sein de l’hexagone comme avec les territoires d’Outre-mer. Ils soutiendront toutes les mesures de simplification, de baisse des charges et des prélèvements obligatoires visant à faciliter la vie quotidienne des entreprises, et à assurer le développement économique ainsi que la reconquête de l’emploi. Ils appellent à l'intensification et à la modernisation du dialogue social dans le cadre des lois, ordonnances et décrets qui déterminent la volonté générale.
(…)
Fidèles à l'héritage des Pères de l’Europe, les députés de notre groupe entendent apporter un soutien résolu à la relance d’un projet européen d’avant-garde  et à toutes les initiatives visant à réconcilier les peuples avec l'idéal d'une Europe unie. Ils veilleront tout particulièrement à la mise en place progressive d'une Europe de la défense et de la sécurité, à la réduction de la fracture entre le nord et le sud du Continent par l'institution d'une véritable politique commune et solidaire en matière sociale, économique, budgétaire et fiscale, à l'établissement d'une relation apaisée avec le Royaume-Uni dès lors que celui-ci jouerait la carte d'un Brexit loyal et coopératif, et enfin à la création d’une réelle politique énergétique européenne.
(…)

- Déclaration du groupe de Les constructifs
(Les députés de Les républicains qui veulent travailler avec Macron ainsi que ceux de l’UDI)
(…)
Nous, élus de la droite et du centre, avons décidé de travailler de façon constructive, libre et responsable avec le gouvernement.
Ensemble nous voulons que la France réussisse sa modernisation pour ne plus perdre de temps et adapter enfin notre pays à un monde en perpétuelle mutation.
Nous espérons transcender durablement les vieux clivages politiques, moderniser l'action publique et retisser le lien de confiance indispensable entre le citoyen et l'élu, tant nous sommes persuadés qu'il est crucial de régénérer notre vie démocratique.
Européens convaincus, nous sommes persuadés que l'Union européenne doit se refonder pour mieux protéger les peuples et nous permettre de faire face plus efficacement aux nombreux défis de la mondialisation.
Partisans d'une société libérale et bienveillante, nous croyons dans le progrès technologique et scientifique, dans l’innovation et la recherche, dans la simplification réglementaire et l'allègement du poids de la fiscalité qui mine notre compétitivité et décourage les entrepreneurs.
Défenseurs de la pérennité des filières industrielles, artisanales et agricoles nous voulons aussi porter un nouveau modèle d'économie diversifiée, ouverte et conquérante, tout en garantissant la défense et la promotion des savoir-faire français.
Adeptes des valeurs de laïcité, de responsabilité et du mérite républicain, nous veillerons à ce que l'autorité de l'Etat et le respect des règles redeviennent un pilier solide du vivre ensemble.
Inquiets de la dégradation de la situation des femmes et des minorités nous nous engageons en France comme partout dans le monde en faveur de l'égalité des hommes et des femmes et le respect des minorités.
Soucieux des plus faibles, nous réaffirmons que la bonne santé économique de notre pays est une urgence et un préalable afin de garantir un partage équitable du progrès social.
Conscients du rôle et de la diversité des territoires, nous souhaitons une meilleure écoute des acteurs locaux et une réelle prise en compte des potentiels de nos espaces ruraux, urbains, montagnards, marins et ultra-marins.
Soucieux du devenir de la planète nous voulons que la transition écologique soit source d'une croissance verte et que le développement durable permette de concilier le progrès technique, la qualité de vie individuelle avec le respect de l'environnement et de la biodiversité.
Inquiets de la lente dégradation de l'offre culturelle et éducative, nous plaçons la liberté créative et l'accès aux savoirs pour tous parmi les grandes urgences de notre temps.
Ouverts au monde, nous voulons une France rayonnante fière de sa langue et capable de porter partout les valeurs démocratiques et le progrès.
Face aux populismes et aux radicalismes de tous crins, nous voulons mobiliser les bonnes volontés afin de défendre notre mode de vie tolérant et bienveillant en faisant prospérer l'héritage républicain fondé sur la liberté, l'égalité et la fraternité.


Aucun commentaire: