lundi 20 novembre 2017

Actualités du Centre. Grèce – Naissance d’une alliance de centre-gauche

Stávros Theodorákis, leader de To Potoma (centre)
Le parti centriste To Potami (la Rivière) vient de s’allier avec la gauche social-démocrate du PASOK (Mouvement socialiste panhellénique), de Kinima Dimokraton Sosialiston (Mouvement démocratique socialiste) et de Dimokratiki Aristera (Gauche démocratique) qui font déjà partis d’une coalition, Dimokratiki Symparataxi (Harmonie démocratique).
To Potami a actuellement six députés à la chambre des députés (après la défection de trois d’entre eux et l’expulsion d’un autre) et a obtenu un peu plus de 4% des voix aux dernières élections de 2015.
Mais, dans les sondages, elle n’est créditée que de 1,5% des intentions de vote.
Avec cette alliance, la gauche social-libérale et social-démocrate espère bien retrouver de la crédibilité alors qu’elle est coincée entre l’extrême-gauche de Syriza (qui veut dire «radicalement» mais le nom véritable du parti est Synaspismós Rizospastikís Aristerás) et le centre-droit de Nea Dimokratia (Nouvelle démocratie).
Pour To Potami, s’allier avec la social-démocratie est une opportunité d’avoir une plus grande exposition politique.
Le Centre grec est représenté par deux partis, To Potami et Enosi Kentroon (Union des Centristes).
Cette dernière a sept députés après avoir obtenu un peu plus de 3% des voix lors des législatives de 2015
Actuellement au pouvoir jusqu’en 2019, sauf élection anticipées, Syriza serait battu par Nouvelle démocratie si un scrutin se déroulait aujourd’hui.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire