dimanche 11 mars 2018

Actualités du Centre. Macron: «Nous allons continuer à réformer en profondeur»

Emmanuel Macron
Alors qu’il est critiqué par la Gauche et la Droite mais aussi par une campagne médiatique, Emmanuel Macron a réaffirmé, lors d’une intervention à l’ambassade de France à New Delhi, dans le cadre de son voyage en Inde et devant ses compatriotes, que les réformes vont continuer.
En cela, d’ailleurs, il suit non seulement ses promesses lors de sa campagne présidentielle mais aussi la volonté des Français exprimées dans plusieurs sondages.
Le Président de la république a ainsi déclaré sans aucune ambiguïté: «Nous allons continuer en France à réformer en profondeur, avec bienveillance mais avec la certitude que notre pays à besoin de ces transformations pour rattraper un retard qu'il a accumulé depuis des décennies et qui était inexplicable. Pour mettre fin à un chômage de masse auquel nous nous sommes habitués. Pour mettre fin à des habitudes qui n'avaient plus de justification. Pour redonner de la force et avec elle la possibilité d'être vraiment juste».
Et, a-t-il ajouté, «ça ne se fait pas en six mois et ça n'a pas vocation à se terminer en cent jours. (…) Ça ne s'arrêtera ni demain, ni le mois prochain ni dans les trois mois».
Car «les Français et les Françaises le souhaitent profondément, seuls des commentateurs fatigués voudraient qu’il y ait un terme à ce mouvement.

Selon le site internet du JDD, les réformes à venir concernent «une dizaine de textes d'ampleur» («liste non-exhaustive» précise-t-il) qu’il cite comme suit:
Textes qui sont ou arrivent au Parlement:
- Projet de loi asile et immigration, fin mars en commission à l'Assemblée et mi-avril en séance
- Projet de loi de programmation militaire à partir du 20 mars à l'Assemblée nationale 
- Projet de loi sur l'alimentation en mars
- Projet de loi sur la simplification administrative, qui comprend le "droit à l'erreur", arrive au Sénat le 20 mars. 
- Projet de loi concernant la réforme de la SNCF, avec loi d'habilitation qui doit être déposée mi-mars au Parlement, pour une adoption des «principes clés» avant l'été.
Textes qui arrivent en Conseil des ministres:
- Projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles (21 mars)
- Projet de loi sur le logement (4 avril)
- Projet de loi de programmation de la justice (11 avril)
- Projet de loi pour la croissance et la transformation des entreprises (18 avril)
- Projet de lois de réforme de l'assurance-chômage (18 avril)
- Projet de loi de réforme de la formation professionnelle (mi-avril)
- Projet de loi de réforme de l'apprentissage (mi-avril)
- Projet de loi d'orientation sur les mobilités (au printemps)
- Projet de loi de réforme constitutionnelle (entre mi-avril et début mai)
Textes à plus long terme :
- Projet de loi de réforme des retraites (2019)
- Projet de révision de la loi de bioéthique (2019)
- Projet de réforme territoriale du Grand Paris


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire