jeudi 16 mai 2019

Européennes 2019. Propos centristes: France et Europe, un «bon tandem»; L’Europe est en danger; Majorité centrale et progressiste au Parlement européen…

Sélection des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux à propos de l’Europe et des élections au Parlement européen du 26 mai.

► France
● Emmanuel Macron (Président de la République)
- La France et l’Europe, c’est le bon tandem pour réussir le monde de demain. Il y a des choses qui ne nous manquent pas et qui sont nos principales richesses : l’ambition, l’enthousiasme, l’énergie de conquête.
- L’Europe est le lieu qui permettra de maximiser les capacités de chacun d’entre nous. Il n’y a pas un espace au monde avec 28 cultures différentes, peuples avec leurs identités, qui non seulement ne se font plus la guerre depuis 70 ans mais montent des projets ensemble.
- L’Europe peut devenir le leader de la Tech de demain.

● Gouvernement
Edouard Philippe (Premier ministre)
Le président de la République assume son engagement pro-européen. Il sait que c’est une élection décisive pour l’Europe. Il le dit. Il le porte. C’est très bien ainsi.

Agnès Buzyn (ministre de la Santé et des Solidarités)
Il reste 10 jours avant les élections européennes les plus déterminantes de leur histoire.

● LREM
Nathalie Loiseau (tête de la liste Renaissance aux élections européennes)
- Oui, l’Europe est en danger.
- Nous ferons tout pour arriver devant le RN le 26 mai. Pas par orgueil, mais parce que leur bilan au Parlement européen est désastreux ! Ça a affaiblit le poids de la France en Europe.
- Nous avons pour ambition de créer un groupe central en Europe : cela constitue une centaine de députés. Aucune majorité ne pourra se faire sans notre groupe.
- Nous ne laisserons pas le siège du Parlement européen quitter Strasbourg.
- Ce qui est important dans la relation franco-allemande c’est qu’à chaque fois qu’on arrive à un compromis - et le compromis c’est le mot de l’Europe - on entraine tous les autres.

Pascal Canfin (candidat aux élections européennes sur la liste Renaissance)
- La France fait partie des leaders de la transition écologique en Europe. Contrairement à ce que dit EELV, on n’a pas besoin d’un nouveau traité au niveau européen pour l’environnement.
- A-t-on besoin d’un nouveau traité pour réformer la PAC? Non. Pour changer les règles commerciales et y intégrer le climat? Non. Pour durcir les normes contre la pollution de l’air? Non. Renaissance defend une écologie d’action car il y a vraiment urgence.

Stanislas Guerini (délégué général)
Nous travaillerons ensemble au Parlement européen pour former une majorité progressiste et solide et construire cette nouvelle Europe qui protège.

●UDI
Jean-Christophe Lagarde (président, tête de la liste Les Européens aux élections européennes)
- L'Europe ne pourra pas sauver le climat à elle seule. Mais elle a la puissance commerciale nécessaire pour contraindre le reste du monde à faire les efforts nécessaires!
- Pour relancer l'Europe, il faut des projets fédérateurs qui rassemblent tous les Etats. C'est tout le sens de notre projet avec le livret E, la propriété des données ou la fin des contributions nationales.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire