vendredi 12 juillet 2019

Propos centristes. France – Afrique, continent décomplexé et puissant; violences des supporters algériens; soutien à François de Rugy…

Voici une sélection, ce 12 juillet 2019, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux en France.

● Emmanuel Macron (Président de la République)
Loin de l’image d'un territoire miné par le terrorisme au Sahel ou la crise migratoire, l’Afrique a énormément à offrir. C’est un continent jeune, décomplexé, puissant, un territoire qui avance. Par l’école, la culture, l’entreprise, la mode, la gastronomie, l’engagement citoyen, la diaspora africaine se bat pour faire vivre cette nouvelle perception de l’Afrique. J’ai tenu à leur signifier la reconnaissance de notre pays pour ce qu’ils apportent à la France et à la relation franco-africaine. Il y a une prise de conscience à opérer en France et c'est eux, par leurs réussites, qui en sont les accélérateurs.

● Gouvernement
Edouard Philippe (Premier ministre)
Toutes les personnes qui se sont introduites dans le Panthéon ont été évacuées. La France est un État de droit, dans tout ce que cela implique : respect des règles qui s'appliquent au droit au séjour, respect des monuments publics et de la mémoire qu'ils représentent.

Christophe Castaner (ministre de l’Intérieur)
Les dégradations et incidents commis hier soir en marge des célébrations de la CAN [Coupe d’Afrique des nations de football] sont inacceptables. Je salue l’action de nos forces mobilisées à Paris et partout sur le territoire pour maintenir l’ordre et contenir les débordements. 43 personnes ont été interpellées.

François de Rugy (ministre de la Transition écologique et solidaire)
- Je suis très en colère contre ces mensonges. J'ai toujours été pour la transparence de la vie publique. Je crois que les transformations que j'ai engagées à l'Assemblée nationale dérangent des gens qui aujourd'hui se vengent.
- Nouvelle attaque de Mediapart, cette fois sur le logement que je loue près de Nantes pour accueillir mes enfants lorsque j’en ai la garde le week-end. Environ 600€/mois pour un T2, le prix du marché. Face à l’acharnement, je publie tout, une fois encore.

Jean-Michel Blanquer (ministre de l’Education)
Des jeunes leaders africains qui vont contribuer à changer le monde! Heureux d’échanger sur des thèmes essentiels pour l’Afrique et que nous avons pris à bras le corps dans l’agenda international: formation professionnelle ; formation des professeurs ; accès des filles à l’école.

Sibeth Ndiaye (porte-parole du Gouvernement)
Temps d’échange avec des jeunes leaders issus des diasporas africaines aujourd’hui à l’Elysée. Vous évoluez entre deux continents, comme je l’ai fait, et cette double culture est votre force! Votre engagement, l’Afrique comme la France vous en remercient.

● LaREM
Pierre Person (délégué général adjoint)
Depuis 2 ans nous avons clarifié la dépense des deniers publics. François de Rugy a contribué à réduire les frais de l'Assemblée J'ai pleine confiance: il fera toute la transparence sur le sujet. Un contrôle à l'euro près sera réalisé. Les frais éventuellement personnels seront remboursés

Aurore Bergé (porte-parole)
Je suis pour qu'on aille plus loin en matière de transparence. Dès qu'il y a du doute ou de l'opacité, il y a des risques de discrédit à l'encontre des élus. La confiance met du temps à être rétablie.

Jean-Luc Fugit (député)
Je salue la transparence dont fait preuve François de Rugy suite aux révélations de certains médias. Son interview de ce matin a permis de clarifier un certain nombre de points. Je m'interroge sur cet acharnement à son égard.

Didier Baichère (député)
Les approximations sur le prétendu logement social François de Rugy à Nantes sont intolérables. Nous vivons un moment politique où la transparence n’a jamais été aussi forte. Faut-il pour autant inventer, calomnier sans aucune distance et partir du principe que le «tous pourris» domine?

● Mouvement radical social libéral
Josiane Costes (sénatrice)
Le Gouvernement a annoncé hier la création d’une écotaxe sur les billets d’avions. Il faut constater que la solution retenue est un moindre mal par rapport à d’autres hypothèses plus sévères pour l’aérien qui ont pu être évoquées. Néanmoins, cette taxe franco-française aura peu d’effet sur le réchauffement climatique. Une contribution au niveau européen aurait été une solution plus juste et plus harmonieuse. Cette taxe risque de freiner la compétitivité de la compagnie aérienne nationale Air France et freiner les investissements de cette dernière en matière de transition écologique notamment pour le renouvellement de sa flotte. Je tiens néanmoins à saluer l’initiative de Elisabeth Borne qui a souligné que les lignes d’aménagement du territoire, ainsi que les vols vers la Corse et les Outre-Mer seraient exonérés de cette nouvelle taxe du fait de leur caractère indispensable au désenclavement.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire