samedi 18 décembre 2010

Actualités du Centre – Jean Arthuis prend de plus en plus ses distances vis-à-vis de la majorité


Le président de l’Alliance centriste, Jean Arthuis, se fait, depuis quelques semaines, de plus en plus critique vis-à-vis du gouvernement et de l’UMP. En matière de finances publiques, il ne voit pas les réductions de dépenses promises. En matière de libertés, il s’inquiète des réflexes sécuritaires et des déclarations martiales. En matière de justice sociale, il regrette l’absence de véritable réforme fiscale et d’une politique d’emploi pour les jeunes volontariste.
Ces prises de position sont en accord avec sa vision de l’indépendance du Centre et de sa volonté de refonder une formation centriste autour d’un projet politique humaniste afin de présenter une candidature centriste unique en 2012.
Mais elles sont également la conséquence d’une droitisation du gouvernement et de son discours ainsi que d’une incapacité de la majorité présidentielle à mettre en œuvre de grandes réformes que ce soit celle des retraites (celle votée n’est pour lui qu’un replâtrage qui ne tiendra pas plus de deux ans), celle de la fiscalité (même si Nicolas Sarkozy l’a annoncée pour 2011 sans aucune préparation) ou celle de la lutte contre les déficits des comptes publics (où après des annonces en fanfare, la réduction des dépenses sera de moins de 0,5%).
Toujours dans la même philosophie, il n’avait pas voté un budget de la sécurité sociale complètement déséquilibré et il vient de déclarer qu’il ne votera pas la mesure de la double peine que veut introduire l’UMP par opportunisme sécuritaire en chassant sur les terres du Front national.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire