mardi 25 octobre 2016

Présidentielle USA 2016. Avec Clinton largement en tête dans les sondages, les démocrates rêvent d’un grand chelem

Victoire totale pour Obama & Clinton?
Et si, le 8 novembre prochain, le Parti démocrate remportait, non seulement, la présidentielle mais les élections au Congrès et regagnait la majorité au Sénat, ce qui était déjà possible, mais également à la Chambre des représentants, ce qui était, jusqu’à maintenant, largement improbable?
Alors que certains sondages donnent jusqu’à douze points d’avance à Hillary Clinton face à Donald Trump et que, dans la plupart des états-clés, elle est en avance sur son rival, ces mêmes sondages montrent qu’il est possible que les élections au Sénat (renouvèlement d’un tiers de ses membres) et à la Chambre des représentants (renouvèlement intégral) tournent nettement à l’avantage des démocrates.
Même si ces derniers espéraient, au début de la campagne, retrouver une majorité de sénateurs, aucun ne pensait raisonnablement la chose possible pour les représentants.
Mais la campagne catastrophique de Donald Trump est en train de tourner au cauchemar pour le Parti républicain.
Et, à moins d’un retournement incroyable suite à des révélations explosives sur Hillary Clinton, le promoteur newyorkais devrait continuer à sombrer d’autant qu’il continue dans ses attaques, ses insultes et ses mensonges, notamment sur le trucage des élections, affirmant désormais que ce sont les sondages qui sont tous manipulés alors même que sa directrice de campagne gère une société qui réalise de nombreuses enquêtes d’opinion…
Cette perspective de faire le grand chelem alors qu’au départ l’espoir était avant tout de garder la présidence, a boosté le Parti démocrate.
Ainsi, Hillary Clinton fait maintenant plutôt campagne pour les candidats du parti au Congrès que pour son élection!
De même, pour tous les leaders démocrates au premier rang desquels on trouve Barack Obama qui vit un moment assez particulier de sa présidence, lui qui avait perdu sa majorité à la Chambre des représentants (en 2010) puis au Sénat (en 2014) suite aux attaques virulentes des républicains et au découpage des circonscriptions que ces derniers ont réalisé en leur faveur en prenant le contrôle de la plus grande partie des appareils législatifs des différents Etats, pratiquant ce que l’on appelle le «gerrymandering», sorte de création de territoires imprenables aux contours souvent fantaisistes.
C’est tellement vrai que lors des élections de 2012, le Parti démocrate, au niveau national, reporta les élections à la Chambre des représentants avec un million de voix de plus que le Parti républicain alors que c’est ce dernier qui gagna le scrutin en augmentant même son avance en termes de sièges!
En tout cas, si ce grand chelem devait vraiment se réaliser, cela provoquerait sans aucun doute un séisme à l’intérieur du Parti républicain avec toutes les options possibles sur la table comme une scission entre modérés et extrémistes, voire une disparition et la création d’un ou plusieurs autres partis sur ses décombres.
Nous n’en sommes pas là mais c’est en ce moment le sujet principal de la discussion politique aux Etats-Unis où même le camp Trump est obligé de reconnaître qu’il est en mauvaise posture, ce qui est nouveau.
Evidemment «The Donald», lui, continue à parader et à affirmer qu’il va gagner si les élections sont justes en promettant la foudre à tous ses adversaires et ceux qui l’ont lâché en route.
Heureusement, il existe plus de probabilités aujourd’hui qu’il se retrouve dans les poubelles de l’Histoire pour le bien de la démocratie républicaine.

Sondages des sondages au 25 octobre 2016
Clinton loin devant Trump

Clinton
Trump
Ecart
BBC
50,0%
44,0%
Clinton 6,0
Election projection
48,7%
41,9%
Clinton 6,8
Five Thirty Eight (1)
45,6 %
39,6%
Clinton 6,0
Huffington Post
48,8%
41,2%
Clinton 7,6
New York Times
46,4%
40,3%
Clinton 6,1
Polltracker TPM
50,5%
43,0%
Clinton 7,5
Real Clear Politics
47,8%
42,3%
Clinton 5,5
270 to win (1) (2)
49,9%
41,4%
Clinton 8,9
(1) Prend en compte 3 candidatures (+ Gary Johnson – Libertarian party)
(2) Prend en compte un mois de sondage alors que les autres prennent
en compte autour de 15 jours de sondages


Alexandre Vatimbella avec l’équipe du CREC



Présidentielle USA 2016

A lire aussi:


Aucun commentaire: