lundi 11 décembre 2017

Actualités du Centre. Grande-Bretagne - le centriste Nick Clegg en mission contre le Brexit

Nick Clegg
Avec son think tank, Open reason (Raison ouverte), et l’ouvrage «How to Stop Brexit and Make Britain Great Again» (Comment arrêter le Brexit et faire à nouveau la Grande Bretagne puissante) qu’il vient de publier et avec lequel il a remporté un prix, le centriste Nick Clegg s’est donné comme tâche de tout faire pour que son pays demeure dans l’Union européenne.
A l’instar de l’ancien premier ministre travailliste, Tony Blair, l’ancien vice-premier ministre libéral-démocrate, veut que la Grande Bretagne ne quitte pas l’Europe.
Malgré la perte de son siège de député lors des dernières législatives, il veut peser sur le débat politique et empêcher le Brexit, action qu’il pense encore possible.
Dans une interview au quotidien suisse Le Temps, l’ancien leader du parti centriste Lib Dems affirme qu’«Avec le Brexit, le Royaume-Uni va acter le pire retrait du libre-échange depuis la Seconde Guerre mondiale. C’est une volte-face incroyable pour un pays qui a toujours été un leader mondial dans ce domaine. Les «Brexiters» font semblant de dire qu’ils prônent le libre-échange, mais tôt ou tard, la réalité les rattrapera».
Et d’espérer que «les députés britanniques, quand ils voteront sur l’accord final du Brexit à l’automne 2018, sauront faire leur devoir. Ils doivent mettre d’un côté l’expression démocratique des Britanniques, à qui l’on a promis une utopie – de l’argent pour le système de santé, du libre-échange, de la prospérité – et de l’autre la réalité de l’accord. Le danger est que le texte final en 2018 reste très flou, qu’il ne rentre pas dans les détails et que la Chambre des communes vote sans savoir vraiment ce qu’il signifiera. Quand les détails seront conclus, après, ce sera trop tard».
Pour éviter la sortie du Royaume Uni de l’UE, il estime qu’«il serait bien que les leaders européens rappellent publiquement que les Britanniques seront les bienvenus s’ils changent d’avis».
Dans tous les interviews qu’il donne et les contributions qu’il écrit dans la presse, Nick Clegg rappelle aussi et surtout tous les mensonges des pro-Brexit durant la campagne mais également aujourd’hui alors même que les Britanniques ne sont pratiquement pas au courant des accords en train d’être signés, très défavorables pour le pays, et des conséquences réelles qu’ils auront à subir.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire