dimanche 21 avril 2019

Européennes 2019. L’UDI revendique Simone Veil mais son fils, lui, est candidat sur la liste LREM…

Simone Veil au bras de son fils Jean
Lorsque l’on consulte le site de la liste UDI, «Les Européens», ou le compte tweeter du parti centriste, on tombe invariablement sur une vidéo intitulée «Simone Veil, notre héritage».
Il s’agit, sur des images d’archives de l’ancienne ministre et, surtout en l’espèce, de la première président du Parlement européen, pour Jean-Christophe Lagarde, président du parti et tête de la liste Les Européens, de s’accaparer la grande dame et de revendiquer dans un commentaire son héritage politique.
Et, justement en parlant d’héritage, Jean Veil, son fils aîné et héritier biologique, a bien choisi d’être candidat pour les élections européennes mais sur la liste Renaissance de LREM!
Et ici, point d’instrumentalisation de la centriste inhumée au Panthéon par un parti politique mais comme il le déclare au JDD: «C’est moi qui ai proposé à Emmanuel Macron mon concours, en apportant mes réflexions personnelles et le nom de mes parents, dont je mesure le poids symbolique».
Puis d’expliquer son engagement européen:
«Je suis né en 1947. J’appartiens à la première génération qui n’a pas connu la guerre en Europe occidentale. Celle de mes parents a eu le courage de considérer que la paix était primordiale, que les peuples européens avaient plus de valeurs et de références communes que de différences – dans le mode de vie, la culture, l’adhésion à la démocratie. Nous devons être à la hauteur de cet héritage pour le transmettre à nos propres enfants. C’est pour cela que je m’engage.»
Un engagement parce que, selon lui «ce qui doit guider notre Europe, c’est la paix, la défense de la démocratie et le besoin de constituer des ensembles économiques qui permettent aux populations de vivre convenablement».
Et il explicite très clairement pourquoi il a choisi la liste Renaissance:
«Chacun sait ma fidélité à mes parents. S’ils étaient là, je sais très bien où leurs convictions les auraient portés. (…) Après avoir lu et écouté ce que l’ensemble des partis proposent, je suis convaincu que le programme de LREM est à la fois le plus efficace et le plus réaliste. Mes parents n’auraient peut-être pas approuvé chaque détail, mais ils auraient été sur cette ligne. Ma mère aurait pu être candidate pour défendre ce projet.»


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire