mardi 19 janvier 2016

Présidentielle USA 2016. La droite républicaine au secours du socialiste Sanders contre la centriste Clinton!

Bernie Sanders & Hillary Clinton
Comment battre le candidat démocrate en novembre prochain? En faisant battre Hillary Clinton lors de la primaire et en faisant nommer Bernie Sanders.
Devant la peur de voir Donald Trump ou Ted Cruz être leur candidat, voilà la solution qu’ont trouvée les républicains pour conquérir la Maison Blanche!
Car si certains sondages montrent que Bernie Sanders battrait plus facilement Donald Trump ou Ted Cruz, il est fort probable que le sénateur du Vermont ne sera pas le vainqueur de la primaire démocrate, tant il est incapable pour l’instant de rallier à lui les afro-américains et les latinos qui sont essentiels pour gagner cette compétition.
Sauf si, bien sûr, Hillary Clinton est totalement discréditée pour être la candidate démocrate le 8 novembre.
Pour cela, il faut qu’elle soit présentée comme une candidate trop molle face aux intérêts financiers et trop attentiste vis-à-vis de la classe moyenne et de ses problèmes de revenus.
Bernie Sanders a déjà attaqué l’ex-secrétaire d’Etat de Barack Obama par ces biais avec une agressivité de plus en plus grande sans pour autant avoir pu la déconsidérer suffisamment jusqu’à présent dans l’électorat démocrate.
Mais, dans cette entreprise, il est en train de recevoir de l’aide de… l’extrême-droite et des conservateurs radicaux républicains!
Comme l’explique le journaliste Zeke Miller sur le site web de Time magazine, «Les républicains acclament l'ascension de Bernie Sanders, l’ayant déclaré gagnant du débat démocrate de dimanche soir (ndlr: 17 janvier) et défendant son bilan face aux attaques d’Hillary Clinton. Cette volonté découle de leur croyance qu'il sera un adversaire beaucoup plus facile à battre que Clinton en novembre prochain. American Crossroads, le super PAC de Karl Rove (ndlr: ancien éminence grise de George W Bush) est en pointe dans cette stratégie avec une pub diffusée dans l'Iowa qui critique les liens de Clinton avec Wall Street, cherchant ainsi à booster Sanders.»
Cette alliance entre la Gauche et la Droite américaines à l’encontre d’Hillary Clinton rappelle une règle politique qui veut que le Centre soit toujours attaqué à la fois à sa droite et à sa gauche, rendant sa tâche beaucoup plus compliquée puisqu’accusé d’être de droite par la Gauche et de gauche par la Droite.
Il suffit d’ailleurs de lire la presse américaine pour s’en rendre compte, Hillary Clinton étant sans cesse attaquée pour être, au choix, trop «liberal» (de gauche) ou trop conservatrice.
Dans cette période où la colère des électeurs républicains et démocrates est récupérée par les démagogues populistes (Donald Trump et Bernie Sanders principalement), cette stratégie républicaine pour éliminer Hillary Clinton pourrait bien donner des résultats et mettre la candidate centriste en difficulté.

Alexandre Vatimbella avec l’équipe du CREC


A lire aussi :
Présidentielle USA 2016.


Aucun commentaire: