mercredi 19 octobre 2016

Présidentielle 2017. Borloo soutiendra personne mais ce ne sera pas Sarkozy!

Nicolas Sarkozy & Jean-Louis Borloo
Jean-Louis Borloo, sur le plateau de LCI, a indiqué qu’il irait bien voter à la primaire de LR, qu’il dirait quelles sont selon lui les enjeux de la prochaine présidence – dont l’axe Nord-Sud et la réconciliation de la France – et quelles sont les qualités que devra avoir le prochain hôte de l’Elysée pour les relever.
En revanche, il a expliqué que, par rapport à son projet d’électrification et de développement de l’Afrique, il ne soutiendra officiellement aucun candidat que ce soit à la primaire ou à la présidentielle.
Selon lui, il ne peut prendre une position partisane alors qu’il travaille avec des gouvernements, dont le français, dans de très nombreux pays.
Néanmoins, pressé de donner quelques indications sur ses préférences, le centriste, ancien président de l’UDI et, surtout, ancien ministre de Nicolas Sarkozy, a laissé entendre qu’il ne choisirait pas l’ancien président de la république.
Il a en effet expliqué que le prochain chef de l’Etat ne devrait pas être un super-premier ministre ou un super-ministre tout court, faisant implicitement référence au quinquennat de Sarkozy où celui-ci s’est occupé de tout, reléguant son premier ministre, François Fillon, à un simple collaborateur.
Et la campagne pour la primaire montre que s’il était à nouveau élu, il agirait de même.
Que Jean-Louis Borloo ne choisisse pas Nicolas Sarkozy n’est pas plus étonnant que cela mais l’allusion est désormais claire.
Il devrait plutôt voter Alain Juppé qui a été adoubé par une très grande majorité de l’UDI, le parti qu’il a créé.
Là aussi ce ne serait pas une surprise.

Alexandre Vatimbella



A lire aussi:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire