lundi 19 décembre 2016

Présidentielle 2017. Sondage: les centristes divisés sur François Fillon

François Fillon
Selon un sondage IFOP pour le JDD, si 65% des sympathisants de l’UDI souhaitent la victoire de François Fillon à l’élection présidentielle, 70% de ceux du Mouvement démocrate ne la souhaitent pas (64% des électeurs de François Bayrou en 2012 partagent ce dernier point de vue ainsi que 72% des Français).
Paradoxalement, 62% des sympathisants de l’UDI sont inquiets du programme du candidat LR alors que seuls 48% de ceux du MoDem sont dans ce cas (49% des électeurs de Bayrou en 2012 ainsi que 62% des Français).
En outre, 97% des sympathisants de l’UDI et 65% de ceux du Mouvement démocrate estiment qu’il a la stature d’un président de la république (73% des électeurs de Bayrou en 2012 et 54% des Français).
En revanche, le clivage est de nouveau de mise sur ses capacités de réformer le pays, affirmation partagée par 92% des sympathisants de l’UDI alors que 51% de ceux du MoDem pensent le contraire (51% des électeurs de Bayrou en 2012 et 53% des Français partagent ce dernier point de vue).
Même clivage sur sa capacité à tenir ses engagements puisque 80% des sympathisants de l’UDI partagent cette opinion alors de 51% des sympathisants du MoDem sont d’un avis contraire (comme 55% des électeurs de Bayrou en 2012 et 53% des Français).
Cependant, l’opinion des sympathisants de l’UDI semble en contradiction avec l’affirmation qu’ils partagent à 73% selon laquelle il a eu raison de retirer sa proposition de réforme sur la sécurité sociale (71% des sympathisants du MoDem et 72% des Français partagent ce point de vue).
Enfin, seule la moitié des sympathisants de l’UDI et un quart de ceux du MoDem estiment qu’il comprend les problèmes des gens comme eux (33% des électeurs de Bayrou en 2012 et 28% des Français).
Les résultats de ce sondage semblent montrer que les dirigeants de l’UDI sont en phase avec leurs sympathisants dans leur soutien sans réserve à François Fillon et que François Bayrou, lui, est suivi par ses sympathisants qui semblent réservés sur la personnalité de l’ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy.
Mais, attention, il ne s’agit pas d’intentions de vote et les sondages qui les ont mesurées jusqu’à présent ne donnent pas des résultats aussi élevés en faveur de François Fillon du côté des sympathisants de l’UDI.
(Sondage IFOP réalisé entre le 14 et le 16 décembre 2016 par internet auprès d’un échantillon de 987 personnes âgées de plus de 18 ans et représentatives de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points)


Alexandre Vatimbella



A lire aussi:


Aucun commentaire: