jeudi 15 décembre 2016

Présidentielle 2017. Proximité des sympathisants centristes avec ceux d’En marche

Jean-Christophe Lagarde continue ses attaques de plus en plus caricaturales et grotesques envers Emmanuel Macron, cherchant désespérément des exemples pour tenter de le décrédibiliser, quitte d’ailleurs à arranger la réalité comme sur LCI le 14 décembre et ce après lui avoir tendu la main et affirmé qu’il avait de nombreuses convergences avec celui-ci.
De ce pont de vue, il n’a rien à envier à François Bayrou qui a fait du fondateur d’En marche qui le devance nettement dans les sondages, son ennemi numéro un.
Pendant que le président de l’UDI et celui du MoDem se disputent le certificat du meilleur pourfendeur du Macron en multipliant déclarations assassines et jugements à l’emporte-pièce pour l’enfoncer, leurs sympathisants, eux – ceci expliquant évidemment cela –, continuent de leur côté à affirmer leur proximité avec le leader d’En marche dans les enquêtes d’opinion dont celle d’IPSOS.
En outre, comme le montre également la neuvième vague du sondage de cet institut pour le Cevipof (centre d’étude de la vie politique de Sciences Po Paris) et le quotidien Le Monde, les sympathisants des partis centristes (UDI et MoDem) ont de nombreuses convergences avec ceux d’En marche qui, pour la première fois dans une étude, sont identifiés.
Première remarque générale, une réelle proximité existe entre ces groupes même si des différences peuvent apparaître ici ou là et celle-ci, sur certains points, est plus forte entre les sympathisants du MoDem et ceux d’En marche, qu’entre celle entre ceux de l’UDI et du MoDem ainsi que celle de ceux de l’UDI et d’En marche.
- L’image des personnalités politiques
Concernant l’appréciation des différents candidats à la présidentielle  (qui sont dans les hypothèses retenues par IPSOS avec Manuel Valls et Arnaud Montebourg pour le PS ainsi que la présence de François Bayrou mais aussi celle de François Hollande) par les sondés, 86% des sympathisants d’En marche, 32% de ceux de l’UDI, et 24% de ceux du MoDem aiment Macron.
Par comparaison, si 78% des sympathisants du MoDem aiment Bayrou, ils ne sont que 18% à l’UDI et 14% à En Marche.
Quant à l’ensemble des Français, 57% aiment Macron et 50%, Bayrou
- L’opinion sur le fonctionnement de la démocratie
Pour 9% des sympathisants d’En marche, 11% de ceux du MoDem et 9% de ceux de l’UDI, «notre démocratie fonctionne bien, il n’y a pas de raison de changer vraiment les choses» (ensemble des Français: 9%).
Pour 56% des sympathisants d’En Marche et 62% de ceux de l’UDI et du MoDem «notre démocratie devrait être améliorée sur de nombreux points» (ensemble des Français: 48%).
Pour 30% des sympathisants d’En marche et 23% de ceux de l’UDI et du MoDem «établir une vraie démocratie en France nécessiterait un changement radical» (ensemble des Français: 35%).
Pour 5% des sympathisants d’En marche, 4% de ceux du MoDem et 2% de ceux de l’UDI, «la démocratie ça ne marche pas, il faut trouver un autre système politique» (ensemble des Français: 8%).
- Le rôle des citoyens dans la transformation de la démocratie
Pour 21% des sympathisants d’En Marche et du MoDem et 24% de ceux de l’UDI «ce n’est pas à moi d’y contribuer» (ensemble des Français: 26%).
Pour 67% des sympathisants d’En marche, 69% de ceux du MoDem et 66% de ceux de l’UDI, «S’il y a des initiatives qui me conviennent, j’aimerais y prendre part» (ensemble des Français: 62%).
Pour 12% des sympathisants d’En Marche, 10% de ceux de l’UDI et du MoDem «j’ai des idées à défendre, je me sens prêt à proposer des actions pour changer les choses» (ensemble des Français: 12%).
- Définition de la démocratie
Pour 67% des sympathisants d’En Marche et du MoDem, 61% de ceux de l’UDI, la démocratie c’est «se donner le droit de contester les décisions qu'on juge mauvaises» (ensemble des Français: 68%)
Pour 70% des sympathisants d’En Marche, 66% de ceux du MoDem et 61% de ceux de l’UDI, la démocratie c’est «discuter ensemble pour faire le tour des arguments, et décider ensuite» (ensemble des Français: 63%).
Pour 61% des sympathisants d’En Marche, 58% de ceux du MoDem et 62% de ceux de l’UDI, la démocratie c’est «participer à la vie publique, au-delà des élections» (ensemble des Français: 55%).
Pour 38% des sympathisants d’En Marche, 39% de ceux du MoDem et 44% de ceux de l’UDI, la démocratie c’est «déléguer les décisions politiques à des représentants élus» (ensemble des Français: 37%).
Pour 27% des sympathisants d’En Marche, 32% de ceux du MoDem et 35% de ceux de l’UDI, la démocratie c’est «confier à des experts le soin de prendre les bonnes décisions» (ensemble des Français: 32%).
- Qu’est-ce qu’être citoyen français?
Pour 94% des sympathisants d’En Marche et de l’UDI, 93% de ceux du MoDem, être citoyens français c’est «être respectueux des droits de chacun» (ensemble des Français: 89%).
Pour 86% des sympathisants d’En Marche, 88% de ceux du MoDem et 89% de ceux de l’UDI, être citoyens français c’est «participer aux élections» (ensemble des Français: 81%).
Pour 60% des sympathisants d’En Marche et de l’UDI, 58% de ceux du MoDem, être citoyens français c’est «vivre sur le territoire français» (ensemble des Français: 66%).
Pour 54% des sympathisants d’En Marche, 58% de ceux du MoDem et 66% de ceux de l’UDI, être citoyens français c’est «s'identifier au mode de vie typiquement français» (ensemble des Français: 61%).
Pour 52% des sympathisants d’En Marche et du MoDem, 58% de ceux de l’UDI, être citoyens français c’est «s'informer et s'intéresser à la vie politique» (ensemble des Français: 50%).
Pour 45% des sympathisants d’En Marche et du MoDem et 48% de ceux de l’UDI, être citoyens français c’est «s'engager au service de la collectivité» (ensemble des Français: 45%).
- L’opinion sur la politique française
Pour 82% des sympathisants d’En Marche, 83% de ceux du MoDem et 48% de ceux de l’UDI, «les élites politiques ignorent les problèmes du peuple» (ensemble des Français: 84%).
Pour 82% des sympathisants d’En Marche, 83% de ceux du MoDem et 76% de ceux de l’UDI, «le pouvoir politique est soumis aux puissances économiques» (ensemble des Français: 80%).
Pour 83% des sympathisants d’En Marche et 79% de ceux du MoDem et de l’UDI, «il n'y a pas assez de contrôle de l'action des dirigeants politiques» (ensemble des Français: 80%).
Pour 81% des sympathisants d’En Marche, 80% de ceux du MoDem et 71% de ceux de l’UDI, «tous les citoyens ne sont pas traités de la même manière» (ensemble des Français: 79%).
Pour 75% des sympathisants d’En Marche, 70% de ceux du MoDem et 67% de ceux de l’UDI, «on manque d'informations et d'explications sur les décisions politiques» (ensemble des Français: 73%).
Pour 76% des sympathisants d’En Marche, 80% de ceux du MoDem et 71% de ceux de l’UDI, «le vote blanc n'est pas assez pris en compte» (ensemble des Français: 71%).
Pour 58% des sympathisants d’En Marche, 51% de ceux du MoDem et 50% de ceux de l’UDI, «trop de décisions sont prises par des experts non-élus» (ensemble des Français: 57%).
- Quels changements dans l’exercice de la démocratie?
Pour 73% des sympathisants d’En Marche, 67% de ceux du MoDem et 63% de ceux de l’UDI, il faudrait «consulter plus fréquemment des groupes de citoyens ordinaires» (ensemble des Français: 72%).
Pour 68% des sympathisants d’En Marche, 64% de ceux du MoDem et 62% de ceux de l’UDI, il faudrait «tester et évaluer la compétence des élus avant qu'ils n'entrent en fonction» (ensemble des Français: 67%).
Pour 66% des sympathisants d’En Marche, 62% de ceux du MoDem et 59% de ceux de l’UDI, il faudrait «faire en sorte que les profils des dirigeants reflètent la diversité de la société actuelle» (ensemble des Français: 63%).
Pour 51% des sympathisants d’En Marche, 49% de ceux du MoDem et 44% de ceux de l’UDI, il faudrait «avoir davantage recours au référendum pour que les citoyens aient le dernier mot» (ensemble des Français: 61%).
Pour 56% des sympathisants d’En Marche, 55% de ceux du MoDem et 60% de ceux de l’UDI, il faudrait «rendre le vote obligatoire à toutes les élections» (ensemble des Français: 51%).
Pour 42% des sympathisants d’En Marche, 38% de ceux du MoDem et 29% de ceux de l’UDI, il faudrait «tirer au sort au moins une partie des décideurs parmi les citoyens ordinaires» (ensemble des Français: 41%).
- Les actions citoyennes
98% des sympathisants d’En Marche, 97% de ceux du MoDem et 94% de ceux de l’UDI, pourraient «signer une pétition» (ensemble des Français: 95%).
94% des sympathisants d’En Marche, 96% de ceux du MoDem et 93% de ceux de l’UDI, pourraient «boycotter, c'est-à-dire refuser d'acheter, certains produits» (ensemble des Français: 92%).
85% des sympathisants d’En Marche, 89% de ceux du MoDem et 84% de ceux de l’UDI, pourraient «prendre part à une manifestation autorisée» (ensemble des Français: 84%).
86% des sympathisants d’En Marche, 87% de ceux du MoDem et 88% de ceux de l’UDI, pourraient «contacter un homme ou une femme politique, un élu ou une élue au niveau national ou local» (ensemble des Français: 81%).
78% des sympathisants d’En Marche, 76% de ceux du MoDem et 74% de ceux de l’UDI, pourraient «militer au sein d'une organisation ou association autre qu'un parti politique» (ensemble des Français: 68%).
67% des sympathisants d’En Marche, 62% de ceux du MoDem et 67% de ceux de l’UDI, pourraient «porter un badge ou afficher un autocollant pour faire campagne pour une cause» (ensemble des Français: 62%).
51% des sympathisants d’En Marche, 46% de ceux du MoDem et 45% de ceux de l’UDI, pourraient «militer dans un parti politique ou un groupe engagé politiquement» (ensemble des Français: 45%).
- Le moral des Français
> 61% des sympathisants d’En marche et du Modem, 65% de ceux de l’UDI sont «satisfaits de la vie» qu’ils mènent (ensemble des Français: 53%).
> 71% des sympathisants d’En marche, 66% de ceux du MoDem et 73% de ceux de l’UDI ont «le sentiment que ce qu’ils font dans leur vie a du sens, de la valeur» (ensemble des Français: 62%).
> 50% des sympathisants d’En marche, 46% de ceux du MoDem et 51% de ceux de l’UDI sont «satisfaits de leur niveau de vie» (ensemble des Français: 40%).
> Quand ils pensent à ce qu’ils vont vivre dans les années à venir, 26% des sympathisants d’En marche, 27% de ceux du MoDem et 31% de ceux de l’UDI  sont «satisfaits de cette perspective» (ensemble des Français: 22%).
> 53% des sympathisants d’En marche, 49% de ceux du MoDem et 53% de ceux de l’UDI sont «satisfaits» quand ils se «comparent aux gens qui vivent en France en général» (ensemble des Français: 42%).
- L’opinion sur différentes notions d’économie
> Sécurité sociale: 83% des sympathisants d’En marche et du MoDem, 76% de ceux de l’UDI ont une opinion positive de ce terme (ensemble des Français: 71%).
> Services publics: 57% des sympathisants d’En marche, 60% de ceux du MoDem et 47% de ceux de l’UDI ont une opinion positive de ce terme (ensemble des Français: 52%).
> Europe: 54% des sympathisants d’En marche, 59% de ceux du MoDem et 63% de ceux de l’UDI ont une opinion positive de ce terme (ensemble des Français: 39%).
> Nationalisations: 27% des sympathisants d’En marche, 25% de ceux du MoDem et 21% de ceux de l’UDI ont une opinion positive de ce terme (ensemble des Français: 31%).
> Protectionnisme: 21% des sympathisants d’En marche et de l’DUI, 27% de ceux du MoDem ont une opinion positive de ce terme (ensemble des Français: 29%).
> Libéralisme: 37% des sympathisants d’En marche, 23% de ceux du MoDem et 47% de ceux de l’UDI ont une opinion positive de ce terme (ensemble des Français: 27%).
> Mondialisation: 23% des sympathisants d’En marche et du MoDem et 22% de ceux de l’UDI ont une opinion positive de ce terme (ensemble des Français: 14%).
> Profit: 33% des sympathisants d’En marche, 40% de ceux du MoDem et 39% de ceux de l’UDI ont une opinion positive de ce terme (ensemble des Français: 24%).
> Licenciement: 4% des sympathisants d’En marche, 7% de ceux du MoDem et de l’UDI ont une opinion positive de ce terme (ensemble des Français: 3%).
- Les priorités budgétaires
«Parmi les 3 opinions suivantes, de laquelle vous sentez-vous le plus proche?»
> Pour 58% des sympathisants d’En Marche, 55% de ceux du MoDem et 68% de ceux de l’UDI, «il faut diminuer les déficits publics et la dette quelle que soient les conséquences » (ensemble des Français: 44%)
> Pour 40% des sympathisants d’En Marche, 29% de ceux du MoDem et 12% de ceux de l’UDI, «il faut renforcer les services publics quelles que soient les conséquences» (ensemble des Français: 28%)
> Pour 19% des sympathisants d’En Marche, 23% de ceux du MoDem et 20% de ceux de l’UDI, «Il faut diminuer les impôts quelles que soient les conséquences» (ensemble des Français: 28%)
- La priorité dans l’avenir : compétitivité ou salaires?
> Pour 36% des sympathisants d’En Marche, 43% de ceux du MoDem et 20% de ceux de l’UDI, la priorité va «à l’amélioration de la situation des salariés » (ensemble des Français: 56%)
> Pour 64% des sympathisants d’En Marche, 57% de ceux du MoDem et 80% de ceux de l’UDI, la priorité va «à la compétitivité de l’économie française» (ensemble des Français: 44%)
(Sondage IPSOS réalisé entre le 2 et le 7 décembre 2016 par internet auprès d’un échantillon de 18013 personnes dont 12724 certaines d’aller voter à la présidentielle, âgées de plus de 18 ans et représentatives de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points)


Alexandre Vatimbella



A lire aussi:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire