jeudi 26 janvier 2017

L’Humeur du Centriste. Et si Juppé revenait dans la course?!

Et si le candidat LR n'était pas celui qu'on pense...
Il y a quelques mois de cela, un certain François Fillon, dont le destin semblait d’être le simple faire-valoir de la primaire de son parti, avait déclaré du haut d’une tribune qu’on n’aurait jamais imaginé le Général de Gaulle se présentant à une élection s’il avait été mis en examen.
Faire parler les morts pour qu’ils donnent une leçon de morale aux vivants, c’est un artifice rhétorique bien connu.
En l’occurrence, Fillon parlait de Nicolas Sarkozy qui a(vait) quelques problèmes avec la justice.
Mais, qu’en sera-t-il, demain, si le brave Manceau se retrouve mis en examen dans l’affaire des emplois fictifs de son épouse Pénélope (en tant que pseudo-employeur)?
Va-t-il s’appliquer à lui-même la règle qu’il avait inventée pour torpiller l’avenir politique de son ancien chef?
Je suppute – mais je suis mauvaise langue – qu’il trouvera un artifice pour la contourner si jamais la justice le met en examen avant la présidentielle.
Reste que les Français ne verront peut-être pas les choses de la même façon.
D’autant que la bulle Fillon – et non pas Macron, chers amis de l’UDI – était déjà en train de se dégonfler dans les sondages.
Car, ce n’est pas tout de choisir un outsider comme candidat à la présidentielle, encore faut-il qu’il soit capable d’insuffler une dynamique dont on ne voit pas le début de début de commencement pour l’instant.
Ainsi, la conjonction d’une possible mise en examen et d’une possible accentuation de sa baisse dans les sondages, risquent de plomber complètement l’ancien premier ministre.
Si c’était le cas, il faudrait bien lui trouver un remplaçant.
Evidemment, quand je dis cela, tout le monde pense à Alain Juppé, le favori des Français et le battu du second tour de la primaire de LR, l’homme soutenu par la quasi-totalité des centristes et qui séduisait beaucoup d’électeurs de gauche, celui-là même qui est en mesure de contrer le phénomène Macron si c’est encore possible.
Cette hypothèse semble un peu saugrenue à première vue.
Cependant, tout peut s’emballer très vite d’autant que l’on parle d’autres affaires à venir à propos de Fillon qui pourraient sortir dans les prochains jours.
Mais celle qui concerne sa femme est assez grosse pour l’empêcher d’être élu et, peut-être même, de se présenter.
Dans cette hypothèse de retrait, au vu des résultats de la primaire de la Droite, Juppé deviendrait le candidat naturel de cette dernière.
De même, si Fillon s’écroule dans les sondages et n’a plus aucune chance de l’emporter, Juppé peut se présenter en candidat indépendant avec des chances de l’emporter.
Vous pensez que tout cela n’est que de la politique fiction?
Trump président des Etats-Unis, Fillon candidat de LR et demain Hamon candidat du PS, ça, ce ne devait pas être de la fiction?!

Centristement votre

Le Centriste


Aucun commentaire: