jeudi 9 mars 2017

Présidentielle 2017. Sondage: Macron au plus haut, en tête au 1er et au 2° tour

Selon la nouvelle vague du sondage Harris Interactive pour l’Emission politique de France Télévisions, Emmanuel Macron est au plus haut dans les intentions de vote.
Ainsi, au premier tour, il vire désormais en tête avec 26% des intentions de vote (+ 6 points par rapport à la vague précédente).
Il précède Marine Le Pen (25%).
Viennent ensuite François Fillon (20%), Benoit Hamon (13%) et Jean-Luc Mélenchon (12%).
A noter que c’est la progression de Macron qui le propulse en tête et non l’effondrement des autres candidats (Le Pen est stable et Fillon perd un point).
Au second tour, le candidat d’En marche! prend le large puisqu’il a désormais 30 points d’avance sur la candidate d’extrême-droite, 65% contre 35%.
Au premier tour, l’électorat d’Emmanuel Macron vient de tous les courants politiques: 96% des sympathisants d’En marche!, 62% de ceux du MoDem, 42% de ceux du PS (+ 7 points), 31% de ceux de l’UDI, 16% de ceux de LR (+6 points) et 28% de ceux qui se disent «sans préférence partisane».
Pour ce qui est des raisons du choix des électeurs d’Emmanuel Macron, elles viennent  de son honnêteté (64%), de ses capacités à porter des idées nouvelles (61%), du souhait de le voir gagner (58%), de la volonté qu’il soit présent au 2° tour (57%), de sa capacité à porter l’image de la France à l’étranger (47%), de son projet (55%), de sa personnalité (45%) de sa capacité de parler de leurs préoccupations ainsi que de celle de rassembler (42%).
Pour 43% de ses électeurs potentiels, une des motivations de leur vote est d’empêcher qu’un autre candidat se qualifie au 2° tour.
Quant aux deux items sur sa notoriété et son bilan, ils viennent évidemment en queue avec 19%.
Au deuxième tour, Macron agrège autour de lui contre Le Pen, 99% de ses électeurs du premier tour, 76% de ceux d’Hamon, 50% de ceux de Mélenchon et 42% de ceux de Fillon (il est en progression dans ces trois derniers électorats).
(Sondage Harris Interactive réalisé du 6 au 8 mars 2017 par internet auprès d’un échantillon de 4533 personnes âgées de plus de 18 ans et représentatives de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points)


Alexandre Vatimbella


A lire aussi:


Aucun commentaire: