dimanche 7 avril 2019

Européennes 2019. Propos centristes: SMIC européen, écologie, Erasmus, lutte contre le populisme, démocratie européenne…

Sélection des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux à propos de l’Europe et des élections au Parlement européen du 29 mai.

Nahalie Loiseau (LREM, tête de la liste Renaissance aux élections européennes)
- C’est la France qui porte la Renaissance européenne, on l’a vu sur les travailleurs détachés. Aujourd’hui il faut aller plus loin : nous aurons besoin de nos futurs députés européens.
- Il n’y aura pas de France forte sans une Europe forte. Face à la Chine, la Russie, les GAFA.., nous avons besoin d’une Europe qui se fasse respecter. Nous n’oublions pas ce que nous devons à l’Europe, mais nous sommes convaincus que l’Europe doit changer.
- Nous avons un projet clair sur la transition écologique, sur l’Europe sociale : nous avons proposé un SMIC européen adapté à chaque pays.
- Je souhaite un Erasmus de justice sociale avec 5 fois plus de bénéficiaires, avec les apprentis. Je veux tripler le budget d’Erasmus.
- Je ne suis pas dans l’écologie d’incantation : la liste Renaissance est composée d’écologistes et d’agriculteurs qui se parlent, qui construisent des solutions ensemble. 
- Quand on a une écologie de témoignage on ne pèse pas au Parlement européen : avec la liste Renaissance, nous nous sommes engagés à sortir du glyphosate en 3 ans sans opposer l’environnement et l’agriculture.
- Cela fait trente ans que je défends les intérêts des Français, comme lorsque j’ai défendu la France aux États-Unis lors de la guerre d’Irak. Ceux qui critiquent mon parcours ont, eux, passé trente ans de leur vie à faire de la cuisine politicienne

Jean-Christophe Lagarde (UDI, président, tête de la liste Les Européens aux élections européennes)
-390 millions d'européens vont aller voter le 26 mai mais ils ne choisiront pas qui dirigera l'Europe. Je veux changer cela! L'Europe crève de son manque de démocratie. 390 millions d'Européens vont aller voter le 26 mai mais ce sont monsieur Macron et madame Merkel qui choisiront qui gouvernera l'Europe!
- Valéry Giscard d'Estaing a raison : le Parlement Européen n'a pas le pouvoir d'accomplir de grands changements mais c’est le lieu pour en débattre. C'est pour cela qu’avec Berra Nora et Louis Giscard d’Estaing nous portons un projet d'Europe plus démocratique !
- Quand j’étais plus jeune, il y avait des douaniers et des policiers à chaque poste frontière. Il n’y avait pas de clandestins peut-être? Il n’y avait pas d’attentats? Pas de terroristes?

ALDE (Alliance des libéraux et démocrates pour l’Europe)
Les populistes dans toute l’Europe sont de plus en plus unis dans leur quête pour détruire notre projet européen. Nous ne pouvons les laisser faire.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire