dimanche 7 avril 2019

Européennes 2019. Sondage: pour les centristes l’UE est source d’espoir, n’est pas liberticide mais est globalement inefficace

Selon deux sondages (Ipsos pour Lire la politique et Odoxa pour Le Figaro et Franceinfo), les sympathisants centristes sont les plus européens avec les sympathisants socialistes.
Ainsi, selon le sondage Ipsos, 85% d’entre eux estiment que l’Union européenne ne menace pas les libertés (38% pensent qu’elle «renforce les libertés individuelles et 47% qu’elle «n’a pas vraiment d’impact sur les libertés individuelles») contre 15% qui affirment qu’elle «affaiblit les libertés individuelles».
Pour l’ensemble des Français: 22% disent qu’elle renforce les libertés individuelles; 44% qu’elle n’a pas d’impact sur les libertés individuelles; 34% qu’elle affaiblit les libertés individuelles.
Selon le sondage Odoxa, les sympathisants centristes sont de loin ceux qui estiment que l’UE est une «source d’espoir», 68% (12% seulement y voient une «source de crainte»).
Pour l’ensemble des Français, il n’y a que 29% des sondés qui parlent d’espoir contre 31% qui déclarent leur crainte.
Concernant l’efficacité de l’Union européenne dans cinq domaines précis (la lutte contre le terrorisme; l'environnement; l'emploi; l'immigration; la fiscalité), l’ensemble des Français affirment majoritairement que son action est inefficace (respectivement à 56%, 71%, 80%, 82%, 82%).
En revanche, les sympathisants centristes sont dans tous les items (sauf l’immigration où ils sont dépassés par les sympathisants socialistes), ceux qui estiment le plus que l’UE est efficace avec même 70% d’entre eux qui le disent en matière de lutte contre le terrorisme (47% pour l’environnement, 44% pour l’emploi, 29% pour l’immigration, 28% pour la fiscalité).
(Sondage Ipsos réalisé par internet du 14 au 19 mars 2019 auprès d’un échantillon de 1004 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus / Méthode des quotas / Marge d’erreur de 3 points // Sondage Odoxa réalisé par internet les 3 et 4 avril 2019 auprès d’un échantillon de 1005 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus / Méthode des quotas / Marge d’erreur de 3 points)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire