mardi 23 avril 2019

Européennes 2019. Propos centristes: Nathalie Loiseau et son soi-disant passé d’extrême-droite, Jean Veil sur la liste Renaissance…

Sélection des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux à propos de l’Europe et des élections au Parlement européen du 26 mai.

Nathalie Loiseau (LREM, tête de la liste Renaissance aux élections européennes)
- Aujourd'hui, je porte une liste dont l'objectif est de combattre l'extrême droite!
- J'entends certains aujourd'hui me prêter une proximité avec l'extrême droite. C'est révoltant. C'est le contraire de ma vie et de mon engagement depuis 35 ans. Je ne veux pas laisser salir ni ce que je suis, ni ce qu'est la liste Renaissance.
- Il faut 1000 milliards d’euros en 7 ans pour financer la transition énergétique. C’est pour cela que nous proposons la création d’une banque européenne du climat.
- Venir de la droite, avoir rejoint Emmanuel Macron et combattre l'extrême-droite, avoir une chance de la battre le 26 mai, c'est insupportable à Plenel. Avoir été gaulliste à 20 ans plutôt que maoïste, c'est insupportable à Plenel.

Fabienne Keller (candidate sur la liste Renaissance aux élections européennes)
La remise en cause de l’engagement et des valeurs de Nathalie Loiseau n’a pas de sens. Les faits sont aussi simples que Nathalie Loiseau les exprime. Les enjeux pour la France et l’Europe sont immenses, ne laissons pas de fausses polémiques l’occulter.

Stanislas Guerini (LREM, délégué général)
La lutte contre l'extrême-droite est une constante du parcours de Nathalie Loiseau. II n'y a jamais eu la moindre ambiguïté sur son engagement. La liste Renaissance est la plus crédible pour lutter contre les nationalistes en Europe. Concentrons-nous sur les vrais sujets.

Gilles Le Gendre (LREM, président du groupe à l’Assemblée nationale)
Rien de mieux pour nuire Nathalie Loiseau qu’une erreur d’aiguillage qui remonte à 35 ans? Rassurant, non? Toute sa vie de fonctionnaire et de politique démontre son aversion pour les extrémismes. Avec elle et Renaissance , nous combattons le RN.

Jean-Christophe Lagarde (UDI, président, tête de la liste Les Européens aux élections européennes)
- Certains parlaient du Frexit et aujourd'hui, ils se cachent.
- Si vous considérez que les élections sont déjà jouées à cause des sondages, vous ne mettez pas Emmanuel Macron à l’Elysée mais vous mettez Louis Harris à sa place.
- S'il y avait eu un projet chez Emmanuel Macron, nous aurions pu faire liste commune
- Nous proposons d’augmenter de 3 milliards d’euros le budget de la PAC grâce à la disparition du rabais britannique.
- Si je comprends bien elle [Nathalie Loiseau] ne savait pas ce qu’était l’ultra-droite...Savait-elle qu’elle était sur une liste contre Simone Veil en 1989? Sait-elle qu’elle est candidate de la liste LREM cette année? Bizarre de débuter si à droite, d’habitude les jeunes commencent plus à gauche...

Olivier Henno (UDI, sénateur)
Nathalie Loiseau, membre d’une liste d’extrême-droite dans le passé... Est-ce la mieux habilitée pour défendre un projet européen et se battre contre les idées nauséabondes de l’extrême-droite ? Personnellement, je ne le crois pas !

Pascal Blanc (Mouvement radical, maire de Bourges)
Je me félicite du ralliement de Jean Veil, fils de Simone et Antoine, à la liste Renaissance. Tout un symbole.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire