samedi 2 octobre 2021

La quotidienne centriste du 1er octobre 2022. Zemmour, Le Pen, le match des ennemis de la démocratie / La protection des animaux, un combat humaniste

► Un premier sondage sorti ce 1er octobre donne Eric Zemmour devant les candidats de la Droite avec 15% des intentions de vote et juste derrière Marine Le Pen à 16% qui voit ses intentions de vote fondre comme neige au soleil au profit du premier nommé tel un vase communiquant.

Un seul sondage n’est évidemment pas significatif sauf qu’il est représentatif de tous ceux qui l’ont précédé, c’est-à-dire qu’ils montrent tous de Zemmour s’installe comme un potentiel candidat majeur – rappelons qu’il n’a pas encore annoncé sa candidature – et qu’il est, non seulement, en train de siphonner les voix de Le Pen mais qu’il est en passe de marginaliser le candidat de la Droite quel qu’il soit.

Ajoutons tout de même que la faiblesse des candidats de droite (Bertrand, Pécresse, Barnier) et leur manque total de charisme est du pain béni pour le populiste d’extrême-droite qui bénéficie en plus de la bienveillance depuis des années de toute la Droite, élus, intellectuels, médias et sympathisants, ce qui lui évite tout un travail de dédiabolisation que Marine Le Pen, elle, n’a réussi qu’en partie.

D’où la facilité avec laquelle nombre d’électeurs de droite voteront pour Zemmour, ce qui renvoie évidemment à la faute de cette droite qui flirte de manière trop proche avec l’extrême-droite.

Reste que cela ne change pas vraiment l’enjeu majeur de la prochaine présidentielle.

Que ce soit Zemmour ou Le Pen qui se retrouve au deuxième tour face à Macron ou à un(e) autre représentant de la famille démocratique, c’est toujours l’impératif d’empêcher l’extrême-droite de parvenir au pouvoir Qui sera au cœur de l’élection.

Car, ne nous y trompons pas, Zemmour-Le Pen, c’est bonnet blanc et blanc bonnet.

La mobilisation doit être la même quel que soit lequel ou laquelle des deux sera au second tour.

Seule bonne nouvelle pour le camp de la démocratie, pour l’instant, il y a peu de chances de voir un duel extrême-droite/extrême-gauche au second tour vu les intentions de vote en faveur de Jean-Luc Mélenchon.

En revanche, avec ce que nous avons dit plus haut sur la possibilité pour Zemmour de récupérer le vote d’une partie de l’électorat de droite, le séisme d’un second tour Le Pen-Zemmour, même s’il parait improbable, ne peut être totalement exclu…

► Le Sénat, dominé par l’opposition, est en train de vider de son contenu et donc de son essence la loi contre la maltraitance des animaux au nom de raisons aussi fallacieuses que pitoyables.

Protéger les animaux, c’est évidemment les considérer mais c’est aussi démontrer que notre civilité, notre humanisme sont en progression.

C’est pourquoi, ce combat doit être mené par le Centrisme du 21e siècle et qu’heureusement, le dernier mot concernant la proposition de loi reviendra à l’Assemblée nationale qui devrait revenir au texte originel.

 

 [Retrouvez quotidiennement ce billet rédigé par l’équipe du CREC concernant l'actualité du jour]

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires anonymes ne sont pas publiés ainsi que ceux qui seraient insultants ou qui ne concernent pas le Centre et le Centrisme.