vendredi 17 mars 2017

Présidentielle 2017. Sondages: nouvel envol de Macron, blocage de Fillon

Emmanuel Macron
Selon la nouvelle vague du sondage Ipsos pour le Cevipof (Centre d’étude de la vie politique de Sciences Paris) et Le Monde, Emmanuel continue sa progression au premier tour, se rapprochant à un point de Marine Le Pen et demeure largement en tête (22 points) de la candidate d’extrême-droite au second tour.
Dans le même temps, François Fillon ne parvient toujours pas à rebondir se trouvent désormais très largement distancé par les deux premiers.
Voici les résultats des intentions de vote au premier tour: Marine Le Pen, 27%; Emmanuel Macron, 26%; François Fillon, 17,5%; Benoit Hamon, 12,5%; Jean-Luc Mélenchon, 11,5%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,5%.
Macron est donc à un point de Le Pen et distance Fillon de 8,5 points tandis que les candidats des deux partis qui ont dominé la vie politique depuis 1978 (LR et PS) n’obtiennent ensemble que 30% des voix.
Au second tour, Emmanuel Macron l’emporte avec 61% des intentions de vote contre 39% à Marine Le Pen.
Quant à l’image des candidats, seul Macron obtient plus de bonnes et moyennes opinions que de mauvaises (57% contre 42%) et se retrouve en tête pour les bonnes opinions (26%) devant Marine Le Pen, Benoit Hamon et Jean-Luc Mélenchon.
Les meilleurs scores de Macron sont chez les sympathisants d’En marche (89%) puis du MoDem (43%), puis du PS (42%) et de l’UDI (32%).
Désormais, François Fillon est, à égalité avec Nathalie Arthaud, le candidat qui a le plus grand nombre de mauvaises opinions (67%).
A propos du potentiel électoral (ceux qui votent pour vous et ceux pour qui vous êtes le second choix), Emmanuel Macron arrive en tête devant Marine Le Pen.
Il est également le seul candidat qui a le pourcentage en-dessous des 50% dans la catégorie de ceux qui indiquent qu’il y a de faibles chances qu’ils votent pour lui (45%).
Macron est également en tête dans le souhait de victoire (26%) devant Marine Le Pen (20%) et François Fillon (15%).
Quant aux deux sondages «rolling» quotidiens publiés aujourd’hui, ils continuent à montrer la solidité de la candidature d’Emmanuel Macron, faisant de lui, de plus en plus, le favori de cette présidentielle.
Pour autant, on commence à voir des différences entre les enquêtes des deux instituts.
Alors que les résultats de l’Ifop semblent sur des grandes lignes assez rectilignes et souvent en résonnance avec les autres instituts, ceux d’Opinionway connaissent des à-coups plus étranges.
Toujours est-il qu’Ifop pour Paris Match, iTélé et Sud radio donne 26% pour Macron contre 26,5% pour Le Pen au premier tour et 61% pour Macron contre 39% pour Le Pen au second tour.
Emmanuel Macron est désormais à 0,5 point de Marine Le Pen au premier tour tout en ayant distancé François Fillon de 8 points et possède une avance de 22 points sur la candidate d’extrême-droite au second tour.
Opinionway pour Les Echos et Radio classique donne Macron à 25% et Le Pen à 28% au premier tour et 59% pour Macron contre 41% pour Le Pen au second tour.
Viennent ensuite, au premier tour François Fillon à 18% (Ifop) et à 20% (Opinionway), Benoit Hamon à 13,5% (Ifop) et 12% (Opinionway) tandis que Jean-Luc Mélenchon à 10,5% (Ifop) et 11% (Opinionway).
(Sondage Ipsos réalisé les 14 et 15 mars 2017 par internet auprès d’un échantillon de 11990 personnes – dont 8205 affirment qu’elles sont certaines de voter – âgées de plus de 18 ans et représentatives de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points // Sondage «rolling» Opinionway réalisé quotidiennement par internet auprès d’un échantillon de 1500 personnes – dont 500 interrogées quotidiennement par roulement – âgées de plus de 18 ans et représentatives de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points // Sondage «rolling» Ifop réalisé quotidiennement par internet auprès d’un échantillon de 1500 personnes – dont 500 interrogées quotidiennement par roulement –  âgées de plus de 18 ans et représentatives de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points)

Alexandre Vatimbella


A lire aussi:


Aucun commentaire: