samedi 12 septembre 2020

Actualités du Centre. UDI: alliance avec LR et nouveau slogan

Lors de ses «universités d’été» l’UDI a lancé son nouveau slogan et a consacré son alliance avec LR, tournant un peu plus le dos à la majorité centriste.

Le slogan «La République fédérée» veut faire de la formation de centre-droit la championne de la décentralisation.

Le rapprochement avec LR est avant tout électoraliste au moment où l’UDI a du mal à exister politiquement et médiatiquement, Jean-Christophe, son président, ayant même récemment accusé les médias de ne pas l’inviter lui-même et les autres responsables du parti.

Au cours de ces université, Lagarde a ainsi déclaré:
«Quand l’Etat s’occupe de tout, il s’occupe mal de tout. Il faut rompre avec cette logique: c’est le sens de notre projet d’une République Fédérée.»

Et de préciser:
«La République Fédérée, c’est avant tout du courage: ce n’est pas l'hypocrisie des élus qui refusent d’assumer leurs responsabilités et se défaussent vis-à-vis de l’Etat!

Un slogan défendu par l’ensemble des élus de l’UDI.

«La République Fédérée, j’aime ce mot, a dit le sénateur Olivier Henno. Il n’est pas synonyme d’Etat faible : a-t-on l’impression qu’Angela Merkel soit une cheffe d’Etat faible?»

Et le sénateur Olivier Cadic de renchérir:
«Aucune réforme ne peut venir de la haute-fonction publique française qui est profondément conservatrice : le modèle Suisse où les initiatives partent du bas est bien plus inspirant.»

Quant à l’alliance avec LR, le député Pascal Brindeau a été très clair sur le sujet:
«Notre ligne reste l’indépendance mais on se donne les moyens de discuter et de négocier d’égal à égal avec LR mais plus comme par le passé du temps de l’UDF, de l’UMP, du RPR. C’est aujourd’hui une chose automatique et normale car les centristes sont devenus une force d’appoint. Il s’agit de partager idées et projet dans le cadre d’un partenariat politique plus large, plus ouvert, plus compatible assumé par Christian Jacob, président de LR, contrairement à son prédécesseur Laurent Wauquiez qui se plaçait dans une vision plus comptable.»

Et d’ajouter que «Depuis 2017, l’UDI se situe clairement dans l’opposition».

Des propos qui ont évidemment réjoui le président LR du Sénat, Gérard Larcher, invité somme d’autres membres de son parti (alors qu’aucun responsable des autres partis centristes n’était convié).

On rappellera tout de même qu’il y a quelques mois seulement, Jean-Christophe Lagarde évoquait la possibilité pour l’UDI de faire partie de la majorité présidentielle…

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires anonymes ne sont pas publiés ainsi que ceux qui seraient insultants ou qui ne concernent pas le Centre et le Centrisme.