lundi 1 août 2016

Présidentielle USA 2016. Sondages: Clinton reprend la main face à Trump

La campagne pour la présidentielle a repris ses droits après les conventions des deux grands partis qui ont officiellement désignés leurs candidats, Hillary Clinton chez les démocrates et Donald Trump chez les républicains.
En attendant le premier débat télévisé le 26 septembre prochain, ils vont tenir, chacun de leur côté, nombre de meetings, notamment dans les fameux «swing states», c’est-à-dire les Etats qui peuvent basculer d’un côté ou de l’autre selon les élections.
Même s’ils sont de moins en moins nombreux, ils sont généralement la clé de la victoire.
Néanmoins, cette année, la centriste Hillary Clinton pourrait s’imposer dans certains des «red states» (Etats à majorité républicaine) du fait de la personnalité très controversée de son opposant.
Donald Trump, avec ses propos populistes et démagogues pourraient, de son côté, séduire un électorat ouvrier, généralement démocrate, mais qui, très inquiet, pourrait choisir un homme qui veut fermer les frontières et pratiquer le protectionnisme à tout va et faire basculer ainsi des «blue states» (Etats à majorité démocrate).
Du côté des sondages, l’«effet Philadelphie» qui devrait permettre à Hillary Clinton, après la convention démocrate dans la cité de Pennsylvanie, de gagner plusieurs points, n’est pas encore présent dans les enquêtes d’opinion qui sont sorties.
Cependant, ces dernières montrent un recul de Trump et une avancée de Clinton qui, à nouveau, est en tête dans tous les «sondages des sondages» (voir ci-dessous).
Pendant ce temps Trump multiplie les sorties catastrophiques, en particulier celles vis-à-vis des parents du héros de guerre américain, le capitaine Kahn, un musulman mort en Afghanistan.
Ceux-ci, Khizr and Ghazala, étaient venus à la tribune de la Convention démocrate pour dénoncer les propos de Trump contre les musulmans.
Au lieu de demeurer silencieux ou de s’excuser, le candidat républicain s’est mis à les insulter lors de plusieurs tweets mais aussi lors de plusieurs interventions dans la presse.
Or, dans tous les pays mais aux Etats-Unis particulièrement, et surtout chez les républicains, on ne touche pas à un héros de guerre et à sa famille.
Pour bien comprendre l’erreur de Trump – dont on ne sait si elle lui coûtera des voix – même son colistier, le gouverneur de l’Indiana, Mark Pence, a défendu les parents du capitaine Khan!
Cela a aussi été le cas de l’énorme majorité des républicains, comme Paul Ryan, le président (speaker) de la Chambre des représentants ainsi que le leader de la majorité du Sénat, Mitch McConnell, sans oublier tout l’establishment du parti, de George W Bush à John Kasich.


Sondages des sondages au 1er août 2016
Clinton repasse en tête partout

Clinton
Trump
Ecart
Election projection
44,2%
44,0%
Clinton 0,2
Five Thirty Eight (1)
42,3 %
40,8%
Clinton 1,5
Huffington Post
46,6%
42,5%
Clinton 4,1
New York Times
43,0%
41,0%
Clinton 3,0
Polltracker
45,0%
38,1%
Clinton 6,9
Pure Polling
45,1%
43,6%
Clinton 1,6
Real Clear Politics
44,5%
43,4%
Clinton 1,1
270 to win (1) (2)
45,7%
42,1%
Clinton 3,6
(1) Prend en compte 3 candidatures (+ Gary Johnson – Libertarian party)
(2) Prend en compte un mois de sondage alors que les autres prennent
en compte autour de 15 jours de sondages


Alexandre Vatimbella avec l’équipe du CREC



Présidentielle USA 2016

A lire aussi:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire