lundi 20 février 2017

Présidentielle 2017. Sondages «rolling»: Macron fait mieux que de se maintenir malgré les polémiques

Les candidats déclarés à la présidentielle
François Bayrou a décidé de parler mercredi 22 février afin de dire s’il sera ou non candidat à la présidentielle.
Il va donc regarder donc avec attention les deux sondages «rolling» (quotidien) de ce jour.
Et tant celui de l’Ifop (pour Paris Match, iTélé et Sud radio) que celui d’Opinionway (pour Les Echos et Radio classique), ne montrent aucun effondrement des intentions de vote en faveur d’Emmanuel Macron, son principal concurrent dans l’espace central.
Bien au contraire puisque celui-ci se maintient dans l’un (Opinionway) et progresse d’un demi point dans l’autre (Ifop) en demeurant en seconde position.
Il se retrouve donc ex-aequo avec Fillon en deuxième position au premier tour avec 20% des intentions de vote (pour Opinionway) et seul en seconde position avec 19% des intentions de vote devant Fillon à 18,5% (pour Ifop).
En outre Marine Le Pen obtient 27% des intentions de vote pour Opinionway et 26% pour l’Ifop.
Au deuxième tour, Emmanuel Macron gagne devant Marine Le Pen mais Opinonway le donne en baisse sensible (58%-42%) alors qu’il se maintient pour l’Ifop (61,5% contre 37,5%).
Quant à François Bayrou, testé uniquement par l’Ifop, il reste à 5,5% d’intentions de vote et se retrouve derrière Benoit Hamon (14% pour Ifop et 16% pour Opinionway) et Jean-Luc Mélenchon (11,5% pour Ifop et 12% pour Opinionway).
(Sondage «rolling» Opinionway réalisé quotidiennement par internet auprès d’un échantillon de 1500 personnes – dont 500 interrogées quotidiennement par roulement – âgées de plus de 18 ans et représentatives de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points // Sondage «rolling» Ifop réalisé quotidiennement par internet auprès d’un échantillon de 1500 personnes – dont 500 interrogées quotidiennement par roulement –  âgées de plus de 18 ans et représentatives de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points)


Alexandre Vatimbella



A lire aussi:


Aucun commentaire: