lundi 13 février 2017

Présidentielle 2017. Sondages «rolling»: Macron reste devant Fillon

Les candidats déclarés à la présidentielle
Que ce soit le sondage «rolling» (quotidien) de l’Ifop (pour Paris Match, iTélé et Sud radio) ou celui d’Opinionway (pour Les Echos et Radio classique), Emmanuel Macron demeure le favori de la présidentielle.
Avec 19,5% (pour Ifop) et 22% (pour Opinionway) d’intentions de vote au premier tour, il se retrouve en deuxième position derrière Marine Le Pen (26% pour Ifop et pour Opinionway) et devant François Fillon (18% pour Ifop et 21% pour Opinionway).
Au deuxième tour, il gagne toujours facilement devant Marine Le Pen (62%-38% pour Ifop et 63%-37% pour Opinionway).
Si au premier tour, il perd 0,5 point dans le sondage Ifop (ce qui fait titrer à Paris Match, «Macron: la fin de la magie»!), il gagne un point dans celui d’Opinionway (dont Paris Match connaissait pourtant le résultat…).
Sans doute que le magazine, soutien de Fillon, voulait insister sur le fait que, dans le sondage Ifop, le candidat LR avait réduit son écart avec le fondateur d’En marche!
Quant à François Bayrou, testé uniquement par l’Ifop, il est à 5,5% d’intentions de vote et se retrouve derrière Benoit Hamon (14,5% pour Ifop et 15% pour Opinionway) et Jean-Luc Mélenchon (11,5% pour Ifop et 11% pour Opinionway).
(Sondage «rolling» Opinionway réalisé quotidiennement par internet auprès d’un échantillon de 1500 personnes – dont 500 interrogées quotidiennement par roulement – âgées de plus de 18 ans et représentatives de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points // Sondage «rolling» Ifop réalisé quotidiennement par internet auprès d’un échantillon de 1500 personnes – dont 500 interrogées quotidiennement par roulement –  âgées de plus de 18 ans et représentatives de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points)


Alexandre Vatimbella



A lire aussi:


1 commentaire:

Victoire de l'Estang du Rusquec a dit…

evidemment que la bulle Macron va progressivement se dégonfler malgré tous les efforts des medias pour favoriser son élection.