mercredi 15 février 2017

Présidentielle 2017. 4 sondages favorables à Macron, terribles pour Fillon

Emmanuel Macron & François Fillon
Quatre sondages publiés aujourd’hui montrent que la dynamique Macron est toujours là, que Marine Le Pen bénéficie des problèmes de Fillon qui lui est en train de couler littéralement en termes d’image alors qu’il parvient encore à se maintenir en matière d’intentions de vote.
En ce qui concerne les sondages «rolling» (quotidien), tant pour celui de l’Ifop (pour Paris Match, iTélé et Sud radio) que pour celui d’Opinionway (pour Les Echos et Radio classique), Emmanuel Macron demeure le favori de la présidentielle.
Il demeure en deuxième position au premier tour avec 21% des intentions de vote (pour Opinionway) et 19,5% (pour Ifop) devant Fillon (20% pour Opinonway et 18,5% pour Ifop).
Opinionway place Marine Le Pen à 27% et l’Ifop à 26%.
Au deuxième tour, Emmanuel Macron gagne toujours devant Marine Le Pen avec le même résultat pour les deux instituts de sondage, 62% contre 38%, soit une petite baisse pour le leader d’En marche!.
Quant à François Bayrou, testé uniquement par l’Ifop, il reste à 5% d’intentions de vote et se retrouve derrière Benoit Hamon (14,5% pour Ifop et 15% pour Opinionway) et Jean-Luc Mélenchon (11,5% pour Ifop et 11% pour Opinionway), stables tous les deux.
A noter la publication ce jour d’un sondage Elabe pour BFMTV qui compare les trois principaux candidats et est à l’avantage très net d’Emmanuel Macron.
Ainsi, la caractéristique première de Macron est son dynamisme (74%) alors que pour Marine Le Pen et François Fillon c’est qu’ils inquiètent les Français (63% pour la candidate d’extrême-droite et 59% pour celui de LR).
Par ailleurs, le leader d’En marche! est en tête pour les items suivants: «a les qualités nécessaires pour être président de la république» (42%); «honnête» (49%); capable de rassembler les Français» (45%); sympathique» (58%); dynamique (74%).
Marine Le Pen est en tête pour deux items: «veut vraiment changer les choses» (58%) et «comprend les gens comme vous» (37%).
Le résultat de ce sondage est catastrophique pour le candidat LR qui est dernier dans tous les items positifs sauf un, notamment celui sur l’honnêteté (15% des Français sont d’accord pour lui donner cette qualité), sur sa capacité à comprendre les gens (22%) et à rassembler les Français (23%).
Il se place en deuxième position derrière Macron pour ce qui est d’avoir les qualités nécessaires pour être président de la république mais talonne Le Pen sur le seul item négatif qui est d’inquiéter les Français (59% contre 63%), si l’on considère l’item «veut vraiment changer les choses» comme uniquement positif...
Par rapport à la précédente vague de ce sondage, Fillon perd 12 points sur ses qualités à être président de la république et 13 points sur son honnêteté.
Seuls 2% des sympathisants MoDem et 29% de ceux de l’UDI le considèrent comme honnête alors qu’il inquiète de 64% des sympathisants du MoDem et 45% de ceux de l’UDI.
En revanche, Emmanuel Macron n’inquiète que 38% des sympathisants du MoDem et 15% de ceux de l’UDI.
En outre, 55% des sympathisants du MoDem et 54% de ceux de l’UDI pensent qu’il a les qualités pour être président de la république, 58% des sympathisants du MoDem et 67% de ceux de l’UDI qu’il est capable de rassembler les Français, 64% des sympathisants du MoDem et 72% de ceux de l’UDI qu’il est honnête.
Dans pratiquement tous les items positifs proposés, ce sont les sympathisants de l’UDI qui le placent en tête.
Ces scores de Macron auprès de l’électorat centriste sont bien plus élevés que ceux qu’il obtient auprès de l’électorat se disant sans préférence partisane, démontrant ainsi que son ancrage dans l’axe central est une réalité incontournable.
Quant à la nouvelle vague du baromètre de popularité de l’Ifop pour Paris Match et Sud radio, Emmanuel Macron se place en quatrième position (avec 52% d’opinions positives) derrière Alain Juppé (58%), Bernard Cazeneuve (55%) et François Bayrou (53%).
Marine Le Pen est en trente-deuxième position (33%) devant François Fillon qui se retrouve relégué en trente-cinquième (26% soit une chute de 19 points en un mois).
(Sondage Elabe réalisé les 14 et 15 février 2017 par internet auprès d’un échantillon de 1000 personnes âgées de plus de 18 ans et représentatives de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points // Sondage Ifop réalisé les 10 et 11 février 2017 par internet auprès d’un échantillon de 1001 personnes âgées de plus de 18 ans et représentatives de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points // Sondage «rolling» Opinionway réalisé quotidiennement par internet auprès d’un échantillon de 1500 personnes – dont 500 interrogées quotidiennement par roulement – âgées de plus de 18 ans et représentatives de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points // Sondage «rolling» Ifop réalisé quotidiennement par internet auprès d’un échantillon de 1500 personnes – dont 500 interrogées quotidiennement par roulement –  âgées de plus de 18 ans et représentatives de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points)



Alexandre Vatimbella



A lire aussi:


Aucun commentaire: