dimanche 29 janvier 2017

Présidentielle 2017. Sondage: Macron vainqueur au second tour, Fillon dégringole, Bayrou loin derrière

Emmanuel Macron
Selon la dernière vague du sondage Sofres-Kantar pour RTL, LCI et Le Figaro, Emmanuel Macron obtient 20% (avec Bayrou) et 21% (sans Bayrou) des intentions de vote lors du premier tour de la présidentielle.
Il se classe en troisième position derrière Marine Le Pen (25%), François Fillon (21% et 22%) et devant Benoît Hamon (13% et 15%) – le désormais candidat du PS – et Jean-Luc Mélenchon (10%).
François Bayrou, en cas de candidature, obtient lui 5% des intentions de vote.
Mais, s’il est présent au second tour, il bat alors très facilement François Fillon (58%-42%) et très largement Marine Le Pen (65%-35%).
En outre, il arrive en tête sur la stature présidentielle (45%) devant Fillon (40%) et Hamon (34%), Bayrou étant loin derrière à 20%.
De même, son «potentiel électoral» est le plus élevé (43%) devant Fillon et Hamon (36%), Bayrou étant loin derrière à 20%.
Ce sondage apporte plusieurs informations importantes.
- La chute de François Fillon dans les sondages due non pas à cause seulement du «Pénélope Gate» mais aussi par un début de campagne catastrophique.
- La montée de Benoît Hamon qui, lui, en revanche, bénéficie de la dynamique de la primaire PS et dont il faudra donc vérifier la persistance dans les quinze jours à venir pour savoir si elle était conjoncturelle ou non.
- L’absence totale de dynamique pour François Bayrou qui demeure accroché à ses 5% de sondages en sondages.
- La progression continue et forte d’Emmanuel Macron tant dans les intentions de vote que dans sa stature d’homme d’Etat, une dynamique d’autant plus remarquable qu’elle est indépendante de tout événement particulier ce qui lui permet désormais d’être, au premier tour, à la hauteur de François Fillon puisque leurs scores respectifs se trouvent dans la marge d’erreur des sondages et d’être le super-favori du second tour.
(Sondage Louis Harris Interactive réalisé les 26 et 27 janvier 2017 par internet auprès d’un échantillon de 1032 personnes âgées de plus de 18 ans et représentatives de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points)


Alexandre Vatimbella



A lire aussi:


Aucun commentaire: