jeudi 23 février 2017

Présidentielle 2017. Sondages: Macron à nouveau devant Fillon

Les candidats déclarés à la présidentielle
Trois sondages ont été publiés ce jour dont deux montrent qu’après l’annonce de François Bayrou de proposer une alliance à Emmanuel Macron, ce dernier est à nouveau devant Fillon avec 1 point (Opinionway) et 2 points (Ifop) d’avance dans les intentions de vote.
Le troisième, réalisé avant la conférence de presse de président du MoDem donnait 1 point d’avance à Fillon (Harris interactive).
Les deux sondages quotidiens (rolling) disent quasiment la même chose avec Macron à 22,5% pour l’Ifop (Paris Match, iTélé et Sud radio) et à 22% pour Opinionway (Les Echos et Radio classique) et avec Fillon à, respectivement, 20,5% et 21%.
Marine Le Pen, quant à elle est à 26,5% (Ifop) et 26% (Opinionway).
Au deuxième tour, les deux sondages disent également la même chose avec Macron qui remporte facilement l’élection, 61%-39% (Ifop) et 60%-40% (Opinionway).
Quant à Benoit Hamon il est à 13,5% (Ifop) et 13% (Opinionway) tandis que Jean-Luc Mélenchon est à 11 pour les deux instituts.
Concernant le sondage Harris Interactive pour Franceinfo, Emmanuel Macron est à 21%, François Fillon à 22% et Marine Le Pen à 25%.
Au second tour, Macron l’emporterait face à Le Pen 60%-40% et Fillon 57%-43%.
De leurs côtés, Jean-Luc Mélenchon est à 13% et Benoît Hamon à 14%.
Une donnée intéressante dans ce sondage montre que les électeurs de Fillon et Le Pen sont ceux qui sont les moins intéressés par l’honnêteté de leurs candidats (30% pour le candidat LR et 48% pour la candidate FN!), ce qui découle évidemment des affaires de détournement de fonds publics dont ils sont accusés.
En conséquence que ce sont aussi les électeurs qui voteront avant tout pour faire élire le candidat de leur camp (73% pour Fillon, 58% pour Le Pen), sans doute en se bouchant le nez et les oreilles et en fermant les yeux…
Plus inquiétant sont les reports de voix des candidats républicains au second tour pour le finaliste de leur camp face à Marine Le Pen.
Ainsi, dans le cas de Macron, 27% des électeurs de Fillon voteraient pour Marine Le Pen et 34% s’abstiendraient tandis que 52% de ceux de Mélenchon et 28% de ceux d’Hamon s’abstiendraient au risque de faire passer l’extrême-droite.
Si c’est Fillon le finaliste, c’est encore plus grave puisque 72% des électeurs de Mélenchon, 65% de ceux de Hamon et 46% de ceux de Macron s’abstiendraient tandis que 11% de ceux de Mélenchon mais aussi de Macron (!) voteraient Le Pen.
Bien sûr, ces réponses doivent être prises en regard de la situation actuelle où le premier tour n’a pas encore donné son verdict.
Si Marine Le Pen est au second tour comme tous les sondages le prévoient, il y aura évidemment un réflexe républicain plus important.
Néanmoins que les électorats des candidats républicains jouent autant l’irresponsabilité politique est alarmant.
(Sondage Harris Interactive réalisé du 20 au 22 février 2017 par internet auprès d’un échantillon de 5249 personnes âgées de plus de 18 ans et représentatives de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points // Sondage «rolling» Opinionway réalisé quotidiennement par internet auprès d’un échantillon de 1500 personnes – dont 500 interrogées quotidiennement par roulement – âgées de plus de 18 ans et représentatives de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points // Sondage «rolling» Ifop réalisé quotidiennement par internet auprès d’un échantillon de 1500 personnes – dont 500 interrogées quotidiennement par roulement –  âgées de plus de 18 ans et représentatives de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points)


Alexandre Vatimbella


A lire aussi:


Aucun commentaire: