mercredi 3 août 2011

L'Humeur du Centriste. L’embouteillage centriste du mois d’août


Ce mois d'août risque bien de connaître d'autres embouteillages que ceux que l'on a l'habitude de voir sur nos belles routes de France.
Il y aura, par exemple, l'embouteillage des déclarations et des postures des prétendants à la candidature du Parti socialiste à la présidentielle.
Il y aura, aussi, l'embouteillage de la présence médiatique et des serments de pureté centriste des candidats se réclamant du Centre à cette même élection.
Le premier embouteillage se résorbera de lui-même avec la primaire qui désignera officiellement le candidat PS.
En revanche, le deuxième embouteillage risque de durer et de créer un bouchon jusqu'en avril 2012.
Une fois qu'il se sera résorbé avec le déroulement du premier tour de la présidentielle, on risque de s'apercevoir que ses responsables n’étaient que deux vieilles guimbardes – avec, éventuellement, la présence d’une mobylette encalaminée - qui tentaient de passer en même temps sur une voie unique.
De toute façon, elles roulaient tellement pépère, sans réelle dynamique, qu'elles n'auraient pas pu se qualifier pour la vraie course. Pire, leurs conducteurs, n’ayant pas de GPS centriste, avaient pris la mauvaise direction, celui qui les emmenait irrémédiablement au précipice où allaient s’écraser leurs folles ambitions.
Et ils n’ont trouvé pas assez d’électeurs potentiels du Centre prêts à leur donner un coup de main en leur indiquant le bon chemin ou en les poussant afin d’enclencher, au moins, la deuxième.
A moins que… A moins qu’entretemps l'un de ses conducteurs ne trouve le carburant miracle pour faire soudainement de son tacot, un bolide de formule un, désintégrant son adversaire par une poussée atomique. Ou que Bison futé centriste indique à un nouveau venu hypothétique un itinéraire bis de contournement vers la voie présidentielle.
Mais si l'espoir fait vivre, si le rêve est nécessaire, la réalité, elle, est incontournable. Et c’est une vertu centriste de la prendre en compte...

Le Centriste

Aucun commentaire: